Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Sylvie Becaert : « Mon sport me passionne »

 


A Turin, en 2006...

Sylvie Becaert, l'ainée du Biathlon français (elle est née 6 septembre 1975 à Lille), repart pour une nouvelle saison au plus haut niveau. Au cours d’une carrière dont le sommet individuel fut atteint en 2003 (3e de la Coupe du Monde, médaille d’or en sprint aux Mondiaux de Khanty-Mansiysk en Russie), interrompue plus d’un an (2004-2005) pour cause de maladie, la Française a participé à tous les podiums obtenus par le relais féminin : Jeux de Turin 2006 (bronze), championnats du monde 2007 à Anterselva (argent), 2008 à Ostersund et 2009 à Pyeongchang (bronze). Avec Sandrine Bailly, elle devrait encore être à la base de cette équipe qui compte parmi les meilleures du monde depuis plusieurs saisons.

« J’ai monté mon projet depuis deux ans », explique-t-elle, « Pour améliorer mon tir, pour progresser physiquement. Mentalement, j’aborde bien la saison olympique et puis, on verra. Nous sommes six filles, nous nous entendons très bien. La sélection va être difficile ! Je signe tout de suite pour une victoire en Coupe du Monde. Il y aura six épreuves avant les Jeux, à nous d’emmagasiner de la confiance pour ne pas courir après ».


l'argent à Anterselva 2007 avec Florence Baverel, Delphine Peretto et Sandrine Bailly

Avant de disputer à 34 ans ce qui seraient ses 3e Jeux, en févier prochain, Sylvie Becaert se retourne sur un passé récent, et sur les raisons qui l’ont poussée à continuer sa carrière : « Pendant ma saison blanche, j’ai beaucoup appris en restant seule à la maison. Je suis revenue petit à petit. Après le bronze en relais à Ostersund en 2008, j’ai décidé de passer un nouveau palier. J’ai fait un bond en avant, physiquement l’année dernière mais j’ai continué à pécher au tir. Je ne sais pas exactement pour quelles raisons. J’ai de l’expérience, dans la victoire comme dans la défaite, ce qui peut constituer un avantage. Il n’est pas toujours facile de repartir à 34 ans, mais j’apprécie la vie de groupe et mon sport me passionne ».

L’objectif ? « Etre présente dès le début de saison. Nous sommes toutes là pour les Jeux ! Ce ne sera que lorsque nous aurons le dossard de Coupe du Monde sur les épaules que nous verrons le résultat de notre préparation. Cet hiver, ce seront mes derniers Jeux. J’ai tout mis en place et je veux me dire que j’arriverai là bas dans les meilleures dispositions ».

Au Village, enfin!

Sylvie a eu l’occasion de disputer une épreuve sur le site olympique de Whistler et elle ne tarit pas d’éloges. « C’est le plus beau site olympique que je connaisse. C’est vraiment notre site de « nordique » dans notre fond de vallée. J’ai envie d’y retourner. Et puis ce sera un peu l’inconnu puisque c’est la première fois que nous serons au Village, avec tout ce que cela peut engendrer ». Les biathlètes français logeaient en effet dans des hébergements particuliers loués près de leurs sites de compétition lors des précédents Jeux « Et j’étais déçue de ne pas y être ». Ils côtoieront cette fois tous les athlètes de la neige et de la glace (la piste de Bobsleigh-luge-skeleton est sur le site) présents à Whistler.

En Colombie britannique, les principaux espoirs du biathlon féminin reposeront encore sur le relais. « Il sera très fort. Nous serons deux habituées, Sandrine Bailly et moi, avec deux filles qui partiront dans l’inconnu. Il faudra gérer ça. Nous sommes entourées de gens pour qui ce ne serait pas normal de ne pas gagner de médaille aux Jeux. Avec Sandrine, nous n’avons pas encore touché l’or, donc, nous allons nous y atteler. Nous avons débuté ensemble en équipe de France, nous nous comprenons énormément ».

Silvye Becaert songe-t-elle à prendre sa retraite sportive à l’issue d’une saison qu’elle espère couronnée de succès ? « Joker » répond-elle.

Zoom

rendez-vous à J-1 mois

Le mardi 12 janvier 2010 aura lieu à Paris la traditionnelle conférence de presse préolympique.

En savoir plus

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page