Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Marie Marchand Arvier prête à foncer d'entrée

 

Pour Marie Marchand-Arvier, les points de départ… et d’arrivée de l’hiver olympique ont lieu dans le même pays : le Canada. Les premières épreuves de vitesse (2 descentes et un Super-G) de la Coupe du Monde se déroulent en effet à Lake Louise du 1er au 6 décembre, tandis que les Jeux Olympiques ont lieu dans la station de Whistler avec la descente programmée le 17 février 2010 et le Super-G le 20.

« Nous nous préparons depuis le mois de mai » explique la médaillée d’argent en Super-G des Mondiaux de Val d’Isère 2009, « nous avons notamment passé un mois dans l’hémisphère sud, avec des super-conditions. Nous avons bien travaillé, avec un bon esprit, très sain. Ca crépite ! »

« MMA » comme on l’appelle, a connu un bel hiver 2009, ponctué par ce podium mondial, terminant la plupart de ses courses dans le top 15. « J’ai été plus régulière que l’année précédente où je démarrais avec ma nouvelle marque de skis (Rossignol) et où j’avais de mauvaises sensations. Là, c’est beaucoup mieux. Je peux réussir dans mes deux disciplines, et pourquoi pas aussi en combiné pour multiplier mes chances de médailles ».

Le plan de Marie Marchand Arvier pour le début des compétitions est très simple : « Etre à bloc tout de suite, ne pas s’économiser. Cette année, j’ai envie de gagner, et vite. Je veux tout faire pour lever cette barrière ». Le plus tôt possible ! Elle pourra s’appuyer sur son expérience mondiale. « Cela m’a montré que je pouvais répondre présente le jour J. Cela m’a apporté plus d’ambition, plus d’envie », sans oublier « le bonheur de skier ».

Whistler ? « C’est un petit Disneyland ! La piste de vitesse est très belle, je ne lui mets que des +. Mais elle n’est pas super technique (à l’inverse de la « Rhone-Alpes » de Val d’Isère qui lui avait si bien réussi, ndlr) et la bataille aux Jeux se fera plus dans les têtes ». Pour réussir, la charmante Marie peut s’appuyer sur un groupe France performant qui compte « quatre filles dans le top 30 mondial en descente », et au sein duquel « on se titre la bourre ». Et de conclure « Nous montons en puissance. Nous avons toutes les crocs, et il y a de quoi faire ! ». On n’attend plus que le déclic.

Zoom

rendez-vous à J-1 mois

Le mardi 12 janvier 2010 aura lieu à Paris la traditionnelle conférence de presse préolympique.

En savoir plus

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page