Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Thomas Dufour : « Le curling, une passion... »

 

Cinquième des championnats du Monde 2008, huitième en 2009, récente 5e de l’Euro, l’équipe de France de curling a été la première équipe qualifiée pour Vancouver. Thomas Dufour, capitaine, participera à ses seconds Jeux Olympiques après Salt Lake City en 2002, où la France avait terminé à la dixième place. Sport de précision, le Curling a pour but de placer les pierres le plus près d’une cible dessinée sur la glace, qu’on appelle la maison « C’est un sport d'équipe, mais c’est également un sport individuel. J’aime le fair-play, l'ambiance qui règne avec toutes les autres nations ».

Thomas a débuté le curling en 1990 « Le curling c’est un investissement de près de 20 ans. C’est beaucoup d’heures passées sur la glace, des sacrifices, mais aussi beaucoup de bonheur…» Une pierre pèse 20 kilos et chaque joueur de l'équipe tient un rôle précis, Thomas est le Skip. « Je définis la stratégie et la tactique qui sont à mettre en œuvre en fonction des coups faits par l’adversaire en y imposant notre style de jeu. À terme, je lance les dernières pierres à chaque end ».

L'équipe a la réputation d'avoir un style de jeu plutôt défensif pouvant devenir offensif au gré des situations. Sportif complet, Thomas a besoin de jouer libéré : « à partir du moment où j’y arrive, je suis capable de jouer de grands matches ! » À côté du curling, Thomas travaille, comme toute l’équipe. Il est moniteur de ski l’hiver et s’occupe d’un site touristique l’été. Pour réaliser leur rêve, ils se sont mis en disponibilité toute la saison.

« Notre niveau de jeu est bien meilleur»

L’équipe a beaucoup voyagé depuis septembre 2009 en participant à de nombreux tournois en Europe et au Canada. « Nous sommes partis à l’étranger afin de nous entraîner et de participer à de nombreuses compétitions du World Curling Tour. » Berne, Oslo, Bâle, Toronto... et dernièrement Edimbourg, mais le bilan reste mitigé « Nous nous étions fixé des objectifs que nous n'avons pas atteints ! Nous avons participé à des tournois assez relevés. Mais si nous comparons les saisons précédentes, notre niveau de jeu est plus haut et bien meilleur. Les résultats ne sont pas à la hauteur, mais notre objectif reste le même: les Jeux Olympiques de Vancouver. »

Ils ont tout de même battu les champions du Monde en titre écossais à Oslo, puis effectué un beau parcours avec des victoires de prestige à l’Euro disputé début décembre à Aberdeen. « Cela va donner un avantage psychologique qui sera le bienvenu dans les grosses échéances...»

Vancouver sera donc la seconde Olympiade de Thomas Dufour, tout comme pour Jan Henri Ducroz qui faisait parti du "Team". 2002 à Salt Lake City. Thomas en garde un grand souvenir : « Ce fut une superbe expérience qui m’a donné envie de continuer la discipline et de former une nouvelle équipe. Aujourd’hui, nous avons la chance de rejouer aux JO… c’est un grand challenge, mais aussi un honneur. » Cette expérience va beaucoup aider le reste de l'équipe. « Déjà, la grosse différence avec 2002, c’est que nous avons bénéficié d’une véritable préparation! Nous allons vraiment avoir la chance de défendre nos couleurs avec beaucoup de détermination. »

Dans 60 jours, avec Tony Anigboust, Jan Henri Ducroz, Richard Ducroz et Raphaël Mathieu, il fera partie des outsiders pour une médaille au centre olympique de Vancouver. Leur premier adversaire le 16 février, à 19h heure locale, sera la Chine. « C’est un bon tirage. On les a toujours battus pour le moment. Mais ce n’est pas vital de débuter un tournoi par une victoire, c’est sûr que c’est mieux, mais si nous sommes bien dans nos têtes, une victoire ou une défaite dans les premiers matches n’aura pas de conséquence sur le reste. » Un tournoi c’est long, c’est 9 matches de poules et c’est à la fin de tous les matches que l’on compte les points !

Thomas et toute l'équipe du club de Chamonix ne couperont pas beaucoup l’entraînement pendant les vacances de Noël. Ensuite, ils s'envoleront dès le 5 janvier vers le Canada pour un mois de stage d'entraînement avec des matches deux ou trois fois par semaine. Ils participeront également à deux tournois pendant le mois de janvier pour peaufiner leur préparation et … leur rêve Olympique.

Zoom

rendez-vous à J-1 mois

Le mardi 12 janvier 2010 aura lieu à Paris la traditionnelle conférence de presse préolympique.

En savoir plus

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page