Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

 

Partenaires officiels

la Française des Jeux partenaire officiel

 


Vincent Collet : objectif Londres 2012

 

L’entraîneur de l’équipe de France de Basket Vincent Collet se tourne résolument vers l’avenir après un Euro au bilan contrasté. D’une part, les Bleus sont revenus de Pologne avec le plus beau résultat comptable (8 victoires et une défaite), et se sont qualifiés pour le Mondial 2010 et l’Euro 2011 qui ouvrira les portes des Jeux de Londres 2012. D’autre part, la « génération Tony Parker » ne peut se satisfaire de cette 5e place, et court toujours après sa consécration internationale. Interview.

Quel bilan tirez- vous de cet Euro ?
Globalement, il est satisfaisant. Nous avons remporté tous nos matches et subi notre unique défaite au plus mauvais moment. C’est là, contre l’Espagne en quarts de finale, que nous avons tout perdu. Je regrette que nous ayons rencontré prématurément l’équipe qui est devenue championne d’Europe. Mais il ne faut pas se focaliser sur notre victoire au « buzzer » face à la Grèce à la fin du 2e tour. J’ai appris par la suite que les Serbes se méfiaient tellement de nous, qu’ils étaient prêts à perdre leur dernier match de poule contre la Lituanie pour nous éviter. Nous aurions donc pu finir 2e de notre groupe… et affronter quand même l’Espagne ! De toute façon, nous n’avions pas la main. Il n’est pas normal, à ce titre, que l’autre poule ait joué ses derniers matches après nous, en connaissance de nos résultats. Bref, nous aurions aussi pu croiser les espagnols en ½ ou en finale, et nous aurions accédé au podium…

Votre objectif principal est atteint…
Notre objectif principal, celui de la « génération Tony », ce sont les Jeux de Londres 2012. En finissant 5e de l’Euro, nous nous sommes qualifiés pour le Mondial 2010 et l’Euro 2011, et avons donc construit le premier étage de la fusée. Il faut en effet participer à tout dans la perspective des Jeux ! L’an prochain aux championnats du monde, il faudra encore progresser avec une équipe en reconstruction, afin d’être au top à l’Euro, qualificatif pour les JO. La génération Parker atteindra les 30 ans en 2012, et nos jeunes auront trois années d’expérience en plus. Le fait que nous n’ayons pas gagné de médaille en Pologne peut inciter tout le monde à redoubler ses efforts…

Dans quels secteurs devez-vous encore progresser ?
Déjà, nous avons progressé dans la rigueur. Maintenant, il nous faut densifier le secteur intérieur, avec notamment un pivot de plus de 2m10. Joakim Noah, avec son énergie et son physique est la réponse pour compléter Ronny Turiaf et Ali Traoré. Ensuite, il faudrait pouvoir décaler Boris Diaw en poste 4, là où il éclaire le jeu. L’apport de Mike Pietrus est donc indispensable, afin de disposer d’un ailier supplémentaire pour arriver à la formule idéale…

Avec un groupe identique ?
Oui, en apportant deux ou trois touches afin de viser de plus en plus haut. Nous ne pouvons pas espérer de médaille sans beaucoup de rigueur. Et ce groupe a pour seul objectif d’aller aux Jeux. Tony Parker a manqué ceux de 2004 et de 2008, il aimerait tant finir sa carrière internationale là-dessus !

Que retenez-vous au final de cet été 2009 ?
Nous sommes encore loin du compte, mais je retiens l’état d’esprit général, la plus belle chose. Il faut capitaliser là-dessus. Nous devons ajouter de la consistance, car nous avons trop de passages à vide au cours des matches. Je compte beaucoup sur la progression individuelle des joueurs. Nos internationaux doivent maintenir une exigence personnelle, beaucoup de rigueur, tout au long de la saison. C’est particulièrement important.



Retrouvez les sites officiels des Jeux à venir...




Jeux Olympiques de la XXXIe Olympiade
Rio de Janeiro (Brésil)
5-21 août 2016

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page