Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Pénélope Leprévost : "Nayana est au meilleur de sa forme"

 

Très en forme en cette fin de saison, Pénélope Leprévost, prendra part à la finale de la Coupe du monde de saut d'obstacles, à Göteborg (Suède), du 20 au 28 avril 2013. Elle ne sera d'ailleurs pas la seule Tricolore puisque deux autres cavaliers, Roger-Yves Bost et Kévin Staut, ont également obtenu leur billet grâce à leurs performances de la saison. A quelques minutes de s'envoler pour la Suède, la Française nous a accordé un peu de son temps pour revenir sur ses résultats de l'année, analyser sa déception olympique et évoquer ses objectifs futurs...

Tu as été très régulière dans tes performances cette saison, en étant rarement classée au-delà de la dixième place en Coupe du monde. Es-tu globalement satisfaite de ton année ?
J’ai pris quelques points en début de saison et cela a été plutôt en s’améliorant au fil des mois. Il s'agissait des premières étapes de Coupe du monde pour ma nouvelle jument, Nayana, qui a progressé tout au long de l’hiver et de la saison. C’est d’ailleurs avec elle que je participerai à la finale à Göteborg, en Suède, du 24 au 28 avril 2013.

Justement, comment te sens-tu à l’approche de cette finale de Coupe du monde et dans quel état de forme est Nayana ?
Nayana est au meilleur de sa forme actuellement. Nous finissons encore septièmes lors de notre dernier concours, le Saut Hermès à Paris, et nous étions même deuxièmes le premier jour. Cette compétition s’est vraiment bien passée. Nayana est très fiable, elle n’a pas d’humeur et se préoccupe assez peu de l’environnement. Je sais, du coup, qu’elle s’adaptera comme il faut à Göteborg. J’ai encore sauté avec elle vendredi et elle était vraiment bien. Alors certes, je suis un peu outsider puisque ma jument a fait son premier grand prix de Coupe du monde il y a seulement 3 mois, mais nous sommes plutôt dans une bonne forme et en confiance.

Petite parenthèse olympique : tu n’as pas été en réussite l’été dernier lors des JO de Londres. On imagine que tu espérais mieux qu’une 47ème place et que tu as analysé ta prestation. Avec du recul, comment l’expliques-tu ?
Si c’était à refaire, je modifierais ma préparation : au lieu de faire uniquement des parcours d’entraînement lors des trois-quatre mois qui précèdent les Jeux Olympiques, je mettrais plus l’accent sur la compétition. Alors pas forcément disputer les Grand Prix les plus importants, mais essayer d’enchaîner les chronomètres et les sauts afin d’être compétitive en tout cas.

Penses-tu que la pression liée à l’événement a joué un rôle ?
Je ne pense pas. Normalement je suis plutôt meilleure avec la pression. C’est d’habitude quelque chose qui me transcende.

Envie de goûter à nouveau à l’atmosphère olympique on imagine ?
Effectivement. C’est une certitude même !

Quelles sont tes futures échéances après Göteborg ?
Il y les championnats d’Europe qui se profilent (à Herning, Danemark, du 20 au 25 août 2013). Malheureusement, j’ai des petits soucis de santé avec Mylord Carthago, mon cheval de tête. Rien de grave, ce sont des crevasses, des micro-coupures au-dessus des sabots, mais cela le gêne évidemment. J’espère qu’il aura retrouvé la forme d’ici là. Mylord est mon partenaire des grandes échéances, mais s’il n’est pas apte, Topinambour et Nayana pourraient éventuellement prendre le relais. Sinon, j’ai deux autres juments de 9 et 8 ans, qui sont très douées, mais ce sera sans doute trop tôt pour elles cette année. Ensuite, je me concentrerai sur les championnats du monde et sur Rio 2016.

Philippe Guerdat a été nommé chef d’équipe et sélectionneur pour le saut d’obstacles. Que peut-il vous apporter ?
Je suis ravie. Je pense qu’il va apporter de la motivation et un esprit d’équipe. C’est à mon sens une bonne nouvelle.

Que peut-on te souhaiter ?
Que cela se passe bien à Göteborg lors de la finale de la Coupe du monde. Pas la victoire forcément, car ce serait vraiment n’importe quoi !!! Simplement que ma jument saute bien et poursuive sa progression.



Retrouvez les sites officiels des Jeux à venir...




Jeux Olympiques de la XXXIe Olympiade
Rio de Janeiro (Brésil)
5-21 août 2016