Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Définir l'Olympisme

 

La notion d’Olympisme est une conceptualisation moderne découverte par Pierre de Coubertin et développée à sa suite, à l’appui notamment de l’héritage culturel de la Grèce antique.

Le terme d’Olympisme désigne l’idéal institutionnalisé du Mouvement olympique et fait souvent l’objet d’une utilisation erronée.
Il est en effet fréquemment employé pour désigner, au choix, l’ensemble des acteurs Mouvement olympique, le sens de leurs actions, une conception pédagogique, le système d’organisation sectoriel du sport, quand il n’est pas simplement l’objet d’une critique nihiliste. Le mot se retrouve par ailleurs trop souvent dans l’évocation des Jeux antiques d’Olympie. Or, l’Olympisme en tant que tel n’existait pas : l’évènement qui se tenait sur les rives de l’Altis n’était pas l’expression autonome d’un mouvement philosophique, mais celle, unifiée, des cultures hellènes.

Cette notion d’Olympisme est en réalité une conceptualisation moderne découverte par Pierre de Coubertin et développée à sa suite, à l’appui notamment de l’héritage culturel de la Grèce antique.

Puisqu’il est nécessaire de se référer à la loi fondamentale du Mouvement, notons de suite que la Charte olympique définit l’Olympisme comme « une philosophie de la vie, exaltant et combinant en un ensemble équilibré les qualités du corps, de la volonté et de l’esprit. Alliant le sport à la culture et à l’éducation, l’Olympisme se veut créateur d’un style de vie fondé sur la joie dans l’effort, la valeur éducative du bon exemple et le respect des principes éthiques fondamentaux universels » (Principe fondamental n°2) avec pour but « de mettre partout le sport au service du développement harmonieux de l’homme, en vue d’encourager l’établissement d’une société pacifique, soucieuse de préserver la dignité humaine. » (Principe fondamental n°3). Les deux tenants de l’Olympisme officiel sont donc posés : le sport, et une vocation systémique à structurer l’individu pour une société humaniste.

De cette définition, notons par ailleurs la référence à une philosophie qui vient donc désigner l’Olympisme comme un mouvement de pensée mise en action, et qui s’adresse tout autant à l’individu qu’à la communauté.

L’Olympisme diffusé par le CIO est donc une philosophie d’inspiration antique et d’aspiration universelle se voulant porteuse de valeurs et messages sociétaux, à l’appui d’une activité, le sport, et d’un évènement, les Jeux olympiques, devenus un repère de l’agenda international et la vitrine de la pratique sportive, avec, entre autres, ses qualités structurantes, et ses caractéristiques sociologiques.



Rapports officiels des Jeux Olympiques, Charte olympique, rapports marketing du CIO, Revues olympiques...

Retrouvez les publications officielles du CIO.

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page