Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

3 questions à... Gaël Prévost

 

« Les Jeux ne sont pas un rêve, mais un objectif »

A 18 ans, le jeune archer pourrait être l’un des benjamins de l’équipe de France olympique à Londres. Mais il fait preuve d’une maturité et d’un sens de l’analyse étonnants pour son âge.

Comment êtes-vous devenu tireur à l’arc ?
Gaël Prévost : Par hasard. J’ai commencé à 6 ans, après avoir essayé à l’occasion d’un déplacement de mon père dans une ville de province. J’ai tout de suite beaucoup aimé. Le tir à l’arc me correspond bien, je suis plutôt calme, assez posé et très structuré mentalement. J’ai rapidement rejoint un club, non loin du hameau où nous vivions, à environ 60 km de Clermont-Ferrand. Mon père m’a installé une cible dans un champ près de la maison. Nous étions en pleine campagne, l’espace ne manquait pas. J’ai ensuite rejoint le pôle espoir de Bordeaux. Depuis la rentrée 2009, je suis à l’Insep, avec l’équipe de France. Un changement qui m’a permis de franchir un cap.

A l’Insep, comment s’organise votre vie de tireur à l’arc ?
J’ai eu mon bac à 16 ans, puis j’ai débuté des études de psychologie, mais sans succès. Aujourd’hui, je me consacre donc à 100% au tir à l’arc. Et ça me va très bien. La préparation est intense, avec parfois trois séances d’entraînement par jour, entre le tir, la musculation et le travail d’aérobie. Le rythme n’est pas facile, mais il m’a fait beaucoup progresser. Physiquement, je ne suis plus le même. Techniquement, j’ai également beaucoup gagné. Et je gère mieux mes émotions en compétitions, le résultat du travail que nous effectuons tout au long de l’année avec des sophrologues.

A 18 ans, comment envisage-t-on une possible participation à des Jeux olympiques ?
Je ne me prends pas la tête avec les Jeux de Londres. Je vis au jour le jour, en m’efforçant de réussir le mieux possible chacune de mes compétitions. Si je fais correctement mon boulot, j’irai aux Jeux. C’est aussi simple que cela. Pour moi, cet évènement constitue un objectif sportif, mais je n’en rêve pas. Je crois n’avoir jamais rêvé des Jeux olympiques, peut-être parce que je n’en avais pas d’images dans la tête. L’année où Sébastien Flute a été champion olympique, à Barcelone, en 1992, je n’étais même pas né !



Retrouvez les sites officiels des Jeux à venir...




Jeux Olympiques de la XXXIe Olympiade
Rio de Janeiro (Brésil)
5-21 août 2016