Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

L'actu des Bleus de l'athlétisme

 

Actualités de l'équipe de France

En savoir plus sur le site de la Fédération Française d'athlétisme


©FFA

Ligue Diamant : Tamgho et Lavillenie enchaînent
A peine revenus des Mondiaux de Moscou où ils ont brillé, Teddy Tamgho et Renaud Lavillenie se sont imposés, samedi 7 septembre lors de la dernière étape de la Ligue de Diamant, à Bruxelles (Belgique). Le champion du monde du triple saut a aisément dominé la concurrence grâce, notamment, à son 6ème essai à 17,30 m, tandis que le vice-champion du monde du saut à la perche a réalisé un concours quasi parfait, effaçant une barre à 5,96m pour s'adjuger la victoire. Le Clermontois en profite pour décrocher son 4ème succès au classement général de sa discipline. Dans la continuité de ses performances à Moscou et au DécaNation, Cindy Billaud est allée chercher son 1er podium en Ligue de Diamant. La hurdleuse a pris la 3ème place du 100m haies (12''69), derrière 2 références de la distance, l’Américaine Dawn Harper (12''48) et l’Australienne Sally Pearson (12''63). Médaillée d'argent aux Mondiaux, Mélina Robert-Michon continue de prouver qu'elle fait partie des meilleures dans sa spécialité : avec un jet à 63,45m, la Française s'est classée 3ème d'un concours du lancer du disque remporté par la championne du monde croate Sandra Perkovic (67,04m).

ChM : L'envol de Tamgho
Les Bleus peuvent être satisfaits. Ils sont rentrés des Mondiaux de Moscou (Russie, 10-18 août 2013) avec leur meilleur total de médailles depuis 8 ans. Avec 4 podiums, la France pointe à la 10ème position du tableau des Nations. L'éclair doré est venu de Teddy Tamgho. En souffrance depuis 2011 et sa fracture à la cheville, le triple sauteur, de retour sur les sautoirs il y a quelques mois seulement, a réalisé un bond à 18,04m pour devenir champion du monde et rejoindre le cercle très fermé des athlètes à plus de 18 mètres (avec Jonathan Edwards et Kenny Harrison). Un retour sur le devant de la scène tonitruant pour Teddy. Pour le clan tricolore, c'est Mélina Robert-Michon qui avait ouvert le bal avec de l'argent au lancer du disque, devancée par la Croate Sandra Perkovic, championne olympique il y a 1 an. La Française en a même profité pour s'offrir un nouveau record de France (66,28m). Renaud Lavillenie, attendu par tous sur la plus haute marche, a finalement dû se contenter de l'argent. Il termine avec la même barre (5m89) que Raphaël Hotzdeppe (Allemagne), le nouveau champion de monde, mais est battu au nombre d'essais. L'ultime médaille française est ramenée par un habitué des podiums internationaux, Mahiedine Mekhissi, qui s'est adjugé le bronze du 3000m steeple. Sur tous les podiums internationaux depuis 3 ans, le vice-champion olympique 2012 a confirmé son statut de valeur sûre...

Décanation - Dimanche 31 août 2013, à Valence, la France a terminé sur la 3ème marche du podium du Décanation. Les Tricolores (118 pts), n'ont pas réussi à aller chercher les 2 places fortes de l'athlétisme que sont les États-Unis (137 pts) et la Russie (121 pts).


©Lyon2013/D.Echelard

ChM Handisport : La réussite lyonnaise
Clap de fin pour les championnats du monde d'athlétisme handisport à Lyon (19-28 juillet 2013). Ces 10 jours de compétition ont été sensationnels, avec des performances de très haut niveau, ainsi qu'en attestent les 52 records du monde battus dans le Rhône... Si la Russie, les États-Unis et le Brésil squattent les 3 places du podium des Nations, la France, elle, se classe 21ème, mais 14ème au nombre de médailles, avec 14 au total. Les Bleus décrochent 3 distinctions dorées grâce à Mandy Françoise-Elie, sur 100 et 200m hémiplégiques, et Tony Falelavaki, en javelot amputés membres inférieurs, et compilent ensuite 4 médailles d'argent et 7 de bronze. A noter, le triplé argenté de Marie-Amélie Le Fur sur 100m, 200m et saut en longueur T44 et le doublé bronzé de Pierre Fairbank en 200m et 800m T53. Sous une chaleur accablante et avec une organisation impeccable, les 40 000 spectateurs hebdomadaires venus assister au spectacle ont pu savourer les exploits de nos Français et des tous ces athlètes hors du commun. Une vraie réussite !

Ligue de Diamant - Londres : A l'approche des championnats du monde de Moscou (Russie), le meeting londonien de la Ligue de Diamant permettait d'effectuer les derniers réglages. Renaud Lavillenie n'a pas fait dans la demi-mesure, marquant les esprits avec un concours de haute voltige. Dans le stade de ses exploits olympiques, le Français a franchi 6,02m, nouveau record hexagonal en plein air, lui qui avait déjà passé 6,03m en salle. Le Clermontois a ensuite demandé une barre à 6,16m pour tenter d'améliorer le record du monde du Tsar Sergueï Bubka. Sans réussite malheureusement. Vivement Moscou !


©Lyon2013/Renaud Goude

Handisport : Assoumani, 1er Bleu médaillé
Le coup d'envoi des championnats du monde d'athlétisme handisport a été donné à Lyon (19-28 juillet 2013). Le 1er Tricolore à s'être mis en évidence est un habitué des podiums olympiques... Il s'agit d'Arnaud Assoumani, quadruple médaillé aux Jeux Paralympiques, qui a décroché le bronze du saut en longueur grâce à un bond à 6m77, réalisé lors de son 1er saut. A peine revenu de blessure, le Français n'a ensuite pas pu améliorer cette marque, suscitant chez lui un goût d'inachevé. Quoiqu'il en soit, grâce à lui, le compteur des Bleus est désormais ouvert ! Dans le même temps, la Ligue de Diamant poursuivait sa tourné d'été. Après Paris il y a 2 semaines, le circuit faisait à nouveau escale dans l'Hexagone, mais dans la principauté de Monaco pour être exact. Avec 7 meilleures performances mondiales battues, le spectacle était au rendez-vous, vendredi 19 juillet 2013, sur la côte d'azur ! Côté Français, les sorties de Renaud Lavillenie, Jimmy Vicaut et Pierre-Ambroise Bosse sont à souligner. Le 1er a amélioré d'1 centimètre (5,96m) le meilleur saut de la saison qui était déjà sa possession. Le second est passé sous la barre des 10 secondes au 100m (9''99) pour la 3ème fois en 1 semaine, grimpant ainsi sur la 3ème marche du podium derrière les Américains Justin Gatlin (9''94) et Donterius Locke (9''96). Enfin, le 3ème a encore prouvé tout son potentiel sur le 800m, s'offrant un nouveau record personnel (1'43''76) et terminant 2ème du double tour de piste derrière l’Américain Duane Solomon. Ces 3 là seront à surveiller lors des Mondiaux de Moscou (Russie, 10-18 août) qui approchent à grande vitesse.

Demain le monde...
Dix médailles, trois titres, les jeunes athlètes français ont conclu les championnats d’Europe espoirs (11 au 14 juillet 2013) sur un bilan positif ouvrant de belles perspectives à cette génération. A Tampere (Finlande), Pierre-Ambroise Bosse s’octroie l’or du 800m, tout comme Simon Krauss sur 110m haies et Lenora Guion-Firmin sur le 400m féminin. Lenora repart de Finlande avec deux autres médailles : l'argent du 200m et le bronze du 4x400m (avec Justine Fedronic, Louise-Anne Bertheau et Agnès Raharolahy). Gaëtan Saku Bafuenga (argent au triple saut), Tanguy Peplot (bronze sur 3 000m steeple), Valentin Lavillenie (bronze au saut à la perche), Quentin Bigot et Alexia Sedykh (bronze au lancer du marteau) complètent la liste des athlètes médaillés de la délégation française. Dans le même temps, les championnats de France seniors faisaient vivre de belles émotions... Renaud Lavillenie a égalé sa meilleure performance mondiale de (5,95m). Jimmy Vicaut est devenu le troisième français à passer sous la barre des 10s. au 100m (9’’95). Cindy Billaud a établi la 2ème meilleure marque de l’histoire des Bleues sur 100 m haies (12''59), sans oublier Teddy Tamgho qui a marqué son grand retour en prenant le titre du triple saut (17m49) ou Mickaël Hanany qui, avec 2,31m, réalise, à la hauteur, les minimas pour les Mondiaux de Moscou (10-18 août).

Athlétisme - Meeting Areva : Soirée de gala
Au Stade de France, les Bleus ont toujours envie de briller... Samedi 7 juillet 2013, lors du meeting Areva, étape de la Ligue de diamant, ils étaient au rendez-vous : Renaud Lavillenie s'y est imposé pour la 5ème fois consécutive (5,92m), Mahiédine Mékhissi, même battu par le Kényan Kemboi, s'est offert le record d'Europe du 3000 steeple (8'0''09), Pascal Martinot-Lagarde a pris la 2ème place d'un 110m haies très relevé (13''12) et Christophe Lemaitre a réalisé sa meilleure performance de l'année (20''07) sur un 200m dominé par Usain Bolt (19''73). A noter que 6 Français sont parvenus à réaliser les minimas pour les Mondiaux : Florian Carvalho, Simon Denissel et Bouabdellah Tahri (1500m), Thomas Martinot-Lagarde (110m haies), Nouredine Smaïl (3000m steeple) et Jimmy Vicaut (200m).

La Coupe d'Europe d'épreuves combinées revient aux Bleus
L’équipe de France d’athlétisme a remporté à Tallinn, dimanche 30 juin 2013, la Coupe d'Europe d'épreuves combinées devant la Russie et l’Estonie. Kevin Mayer, vainqueur en individuel (8 390 points) et réalise les minima pour les Mondiaux de Moscou ! Du côté féminin, Antoinette Nana Djimou termine au pied du podium, 4ème avec 6 104 pts.
Par ailleurs, ce même dimanche à Birmingham, Teddy Tamgho réalise la 3ème performance mondiale de l'année au triple saut (17,47m) et termine deuxième derrière Christian Taylor (17,66 m) et devant Yoann Rapinier (16,88m). Jimmy Vicaut a lui réalisé 10’’10 sur le 100m qu’il termine à la 5ème place, tandis que Pascal Martinot-Lagarde prend la 4ème place en 13’’33, tout comme Bob Tahri sur 1500m (3’36’’87). Jeudi 27 juin, Renaud Lavillenie avait remporté le concours du meeting d'Ostrava en passant une barre à 5,92m.

La France au 4ème rang européen : Malgré six victoires - Jimmy Vicaut sur 100m, Mélina Robert-Michon au disque, Bouabdellah Tahri sur 3000m, Elodie Lesueur à la longueur, Christophe Lemaitre sur 200m et Renaud Lavillenie à la perche- l’équipe de France d’athlétisme échoue à la quatrième place au classement général du championnat d’Europe par équipe tenu les 22 et 23 juin 2013 à Gateshead (Grande-Bretagne). Avec 310,5 points et 16 podiums, les Bleus se placent derrière la Russie (354,5 pts), l’Allemagne (347,5 pts) et la Grande-Bretagne (338 pts). En savoir plus.

Athlétisme - Meeting : Le coup de Lemaitre
Plutôt en demi-teinte depuis le début de saison, Christophe Lemaitre a rappelé à tous, dimanche 9 juin 2013, lors du meeting de Rabat (Maroc), qu'il était un excellent finisseur. Malgré un départ moyen, le Français a terminé son 100m comme une fusée (9''98) pour finalement devancer l'Américain Justin Gatlin (10''02), invaincu cette année et tombeur de Bolt, jeudi dernier à Rome, et le Caribéen Kim Collins (10''10). Yohan Kowal s'est lui imposé sur le 3000m steeple (8'12''53). Au meeting d'Hengelo (Pays-Bas), Pierre-Ambroise Bosse a décroché sa plus belle victoire internationale, dominant le 800m de bout en bout (1'44''89) et s'imposant en véritable patron de la piste. La veille, à Pravets, (Bulgarie), Christelle Daunay avait remporté la médaille d'argent de la Coupe d'Europe du 10 000 en 32'46''39.

Athlétisme - Ligue de Diamant : Le voilà revenu aux sommets, ceux qu'il aime tant tutoyer... Renaud Lavillenie réalise la meilleure performance mondiale de l'année en franchissant 5,95m à son 2ème essai, samedi 1er juin, lors du 4ème meeting de la Ligue de diamant, à Eugène (USA). Le Français remporte un concours de haut vol, où la concurrence avait du répondant. En effet, les Allemands Björn Otto (5,90 m) et Raphael Holzdeppe (5,84 m) étaient également en grande forme et ont mené la vie dur à notre prince des airs. Mahiedine Mekhissi (3000m steeple) termine 4ème sur la piste, mais empoche finalement la 3ème place suite au déclassement du Kényan Kemboi. Une bonne rentrée pour le vice-champion olympique 2012. A Montreuil, lundi 3 juin 2013, Christophe Lemaitre a remporté le 200m, Benjamain Compaoré le triple saut, devant Teddy Tamgho, Pascal Martinot-Lagarde le 110m haies, Valentin Lavillenie le saut à la perche et Eloyse Lesueur le saut en longueur.

Athlétisme - Ligue Diamant : Compaoré s’envole
Benjamin Compaoré s’est distingué lors du meeting de New York (USA), 3ème étape de la Ligue de diamant. Le Français remporte, samedi 25 mai 2013, l’épreuve du triple saut grâce à un bond à 16,45m. Malgré des conditions compliquées (pluie et vent), il devance d’un rien l'Américain Christian Taylor, champion olympique et du monde en titre (16,42m) et un autre Tricolore, Gaëtan Saku Bafuanga (16,15m). Eloyse Lesueur obtient le bronze en saut en longueur (6,67m), tout comme Mélina Robert-Michon (61,45m) au disque.

Athlétisme - CE : Yohann Diniz a aisément remporté la Coupe d'Europe du 50km , dimanche 20 mai 2013, à Dudince (Slovaquie). Le Français, malgré de légers soucis gastriques, a contrôlé la course et effectué un bon chrono (3h41'8''). Il a fini devant les Russes Ryzhov (+3'334'') et Noskov (+4'24'').

Mondiaux : Diniz en sera !
Yohann Diniz a pris l’argent du 50km marche de Dudince (Hongrie), samedi 23 mars. Si le podium était un objectif, Yohann, en 3h49'52, a surtout réalisé les minima pour les Championnats du monde de Moscou qui se tiendront à Moscou (Russie), du 10 au 18 août prochain. Le double champion d'Europe (2006, 2010) rejoint deux autres marcheurs, Kévin Campion et Bertrand Moulinet.Dernières actus


Athlétisme - ChE : Des Bleus radieux
Avec des jeunes en pleine explosion et des cadres au sommet de leur art, les performances des Bleus étaient attendues à Göteborg (Suède) pour les championnats d'Europe en salle (1-3 mars 2013). Avec 4 médailles d’or, 2 d’argent et 3 de bronze, l'équipe a répondu présente et la France a pris la 3ème position du classement des nations. Antoinette Nana Djimou a décroché l'or en heptathlon, tout comme Jimmy Vicaut sur 60m, Mahiedine Mekhissi sur 1500m et Renaud Lavillenie à la perche. Eloyse Lesueur et Kevin Mayer se sont parés d'argent, respectivement à la longueur et en heptathlon. Myriam Soumaré (60m), Pascal Martinot-Lagarde (60m haies) et Simon Denissel (1500m) ont obtenu le bronze. Un très bon millésime !

Perche, la bonne habitude de Renaud : Cela commence à devenir une tradition. Chaque semaine, Renaud Lavillenie s'octroie un concours et améliore ses performances. Cette semaine n'a pas dérogé à la règle puisque le Clermontois s'est imposé, dimanche 24 février 2013, lors du meeting de Metz où il a, en outre, fixé à 5m94 la meilleure performance mondiale de l'année. La surprise est venue de son frère cadet, lui aussi perchiste, qui a profité de ce même concours pour franchir 5m70, explosant au passage son record personnel et obtenant ainsi les minima pour les championnats du monde de Moscou. Le talent semble être bien présent dans les gènes de la famille...

Lavillénie domine toujours : Meeting après meeting, compétition après compétition, Renaud Lavillenie continue d'écrire sa légende... Engagé ce week-end lors des championnats de France en salle à Aubières, le Clermontois a encore éclaboussé de sa classe le concours de la perche, surpassant largement ses adversaires grâce à son 18ème saut au-delà des 5,90m (5,93m). Une régularité impressionnante pour le champion olympique 2012 et une préparation idéale à l'approche des championnats d'Europe indoor de Göteborg (Suède) qui débuteront le 1er mars. L'autre sensation est venue du 60 mètres où Jimmy Vicaut s'est offert le luxe de remporter la course avec un chrono canon (6''53), en dominant au passage Christophe Lemaître (3ème en 6''69).

On prépare l'Euro !: Bonne rentrée pour les Bleus à un mois des Championnats d'Europe en salle de Göteborg (1er-3 mars). A Mondeville, Jimmy Vicaut termine 2ème du 60m en 6''53 (meilleure performance européenne de l'année), tandis qu’à Karlsruhe, Renaud Lavillenie s’imposait à la perche (5,83 m), Mahiedine Mekhissi sur 1500 m (3'36''95) et Eloyse Lesueur à la longueur (6,81 m). A suivre…

Athlétisme - Perche Elite Tour : Petit clin d’œil à notre champion olympique 2012 de saut à la perche qui n'en finit plus de tutoyer les sommets. Dans le cadre du Perche Elite Tour, Renaud Lavillenie s'est envolé à 5m92, samedi 26 janvier 2013, dans la nouvelle Kindarena de Rouen. Alors qu'il a échoué de très peu à 6 mètres, le Clermontois, grâce à son 16ème saut au-delà des 5m90, a amélioré de 6 centimètres la meilleure performance de l'année.

Athlétisme : Christine Arron tire sa révérence : Médaillée olympique du 4x100m avec le bronze obtenu à Athènes en 2004, Christine Arron, pose ses crampons. Détentrice du record d’Europe du 100m depuis 1998 (10’ 73). La sprinteuse des Abymes avait connu ses deux derniers podiums internationaux en 2005 lors des championnats du monde d’Helsinki avec le bronze du 100m et du 200m.

Athlétisme - ChE Cross-Country : Driss Maazouzi tient son successeur ! Depuis 2005, aucun Bleu n’était monté sur le podium des championnats d’Europe de cross-country. En s’octroyant l’argent dans la course individuelle, dimanche 9 décembre 2012, Hassan Chahdi a rompu le cycle, à l’image d’une équipe de France conquérante. Malgré un voyage perturbé, les Français repartent en effet avec cinq podiums. Outre Hassan Chadid, l’équipe de France féminine (Laurane Picoche, Sophie Duarte, Christine Bardelle, Magali Bernard) prend le bronze, les espoirs hommes (Romain Collenot-Spriet, Simon Denissel, Michael Gras , Matthieu Lonjou) deviennent champions d’Europe et Clémence Calvin monte sur la 3ème marche du podium, une première pour les espoirs féminines françaises. Enfin, chez les juniors (Djilali Bedrani, Alexandre Saddedine, Emmanuel Roudolff Levisse, Hamza Habjaoui), l’équipe masculine se pare d’argent.

Athlétisme - Lavillenie retour gagnant : Renaud Lavillenie a ressorti ses perches. Vendredi 9 novembre 2012, dans le cadre d'un meeting exhibition pour l'inauguration de la halle Stéphane Diagana à Lyon, le champion olympique, qui a repris l'entraînement depuis un petit mois, s'est montré toujours aussi performant. Vainqueur du concours avec un saut à 5,70m et une course d'élan réduite, le Clermontois n'a rien perdu de son enthousiasme dès qu'il s'agit de s'envoler sur un stade d'athlétisme.

Athlétisme : Lavillenie et Lemaitre sur le podium
Renaud Lavillenie et Christophe Lemaitre ont terminé respectivement 2e et 3e de l'élection de l'athlète européen de l'année. C'est le Britannique Mo Farah qui a obtenu ce titre honorifique, après ses succès sur 5 000 et 10 000m aux Jeux de Londres. Mahiedine Mekhissi-Bennabad est venu renforcé la présence des Français dans se classement européen en se hissant à une belle 11e place. Le reflet d'une belle année pour l'athlé tricolore.

: fin de saison pour les Bleus
Les derniers meetings estivaux se sont déroulés ce week-end du 7 au 9 septembre 2012. Vendredi, à Bruxelles, Myriam Soumaré a remporté le 200m du 14ème et dernier meeting Ligue de Diamant de la saison (22''63). A la perche, et malgré son absence du meeting, Renaud Lavillénie n’en remporte pas moins cette Ligue de Diamant.
Troisième du 200m à Bruxelles, Christophe Lemaitre remporte dans la foulée, le 100m à Rieti (Italie), en 10"04 (vent -0,3 m/s), égalant sa meilleure performance de la saison. Si Jimmy Vicaut a été disqualifié sur faux départ, Ronald Pognon, a pour sa part terminé 6e en 10"38. Benjamin Compaoré s'est imposé avec un saut à 17,17 m, sa meilleure performance de l'année.
A noter enfin que les équipes de France ont remporté 7 médailles lors des championnats du monde 24 heures tenus en Pologne, dont 3 individuelles et 4 par équipes.

Athlétisme – Ligue de Diamant : Lavillenie insatiable !
Après Rome, Oslo et Paris Saint-Denis, Renaud Lavillenie s'est encore imposé dans un meeting de la Ligue de Diamant, à Lausanne cette fois-ci, jeudi 23 août 2012. Mieux que cela, son saut à 5,80m, suffisant pour devancer la concurrence du soir, lui a également permis de s'assurer une 3e victoire consécutive au classement général de la Diamond League. Les sommets lui vont si bien ! A noter également la jolie performance de Jimmy Vicaut, 5e sur 100 mètres en 10''02, son nouveau record personnel ! Une belle soirée suisse !

JO- Abandons sans fin
Trois Français étaient engagés sur le marathon des Jeux Olympiques, dimanche 12 août 2012. Abraham Kiprotich, Patrick Tambwe et Abdellatif Meftah n'ont pas réussi à s'exprimer sur le bitume londonien. Nos Bleus ont malheureusement abandonné lors de la course. C'est le jeune Ougandais Stephen Kiprotich qui devient champion olympique en 2h08'01", devançant les Kenyans, grands favoris de l'épreuve, Abel Kirui (2e en 2h08'27") et Wilson Kipsang (3e en 2h09'37).

JO- Le cauchemar de Diniz...
Après l’abandon à Pékin, la disqualification à Londres. Yohann Diniz est maudit aux Jeux Olympiques. Le marcheur français n’a appris qu’à l’arrivée du 50 km marche, par la bouche des journalistes, qu’il était retiré du classement. Un énorme coup de massue pour le Français, forcément stupéfait, qui s’était battu jusqu’au bout, dimanche 11 août 2012, pour aller chercher la huitième place en 3h39’32’’.Bertrand Moulinet a de son côté réalisé une superbe course en negative split, avec un record personnel amélioré de cinq minutes en 3h45’35’’, une performance synonyme de douzième rang. Cédric Houssaye, lui, fini trente-et-unième en 3h55’16’’.
A quelques mètres de l’arrivée, le relais tricolore du 4x100m était encore sur le podium olympique. Loin devant, la Jamaïque et les Etats-Unis se disputaient la victoire sur une autre planète (voir le chiffre du jour), celle des records du monde. Les Français, eux, occupaient la troisième place. Mais c’était sans compter sur les retours des Canadiens et des Trinidadiens. Ronald Pognon voyait débouler à quelques mètres de la ligne Justyn Warner et Richard Thompson. C’en était terminé des espoirs de médaille pour l’équipe de France, composée également de Jimmy Vicaut, Christophe Lemaitre et Pierre-Alexis Pessonneaux. Cinquième dans un premier temps, ils ont finalement été classés quatrièmes en 38’’16 après la disqualification du Canada, à seulement quatre centièmes de Trinidad-et-Tobago.
Sixièmes de la finale du 4x400 m en 3’25’’92, les Françaises ont obtenu le meilleur résultat d’une équipe de France dans cette épreuve depuis… 1972 et les Jeux olympiques de Munich. Cela suffit à mesurer la portée de leur performance, même si les Bleues espéraient un meilleur chrono à l’arrivée. Phara Anacharsis, Muriel Hurtis, Marie Gayot et Floria Guei ont encore couru autant avec leur tête qu’avec leurs jambes, et pouvaient difficilement espérer beaucoup mieux.
Mélanie Melfort, après avoir échoué à sa troisième tentative à 1,97 m, a laissé échapper un signe de dépit. Un geste bien compréhensible, tant la Française est passée tout près d’égaler ce soir, dans la fraicheur londonienne, son propre record de France du saut en hauteur. Ce sont ses mollets qui l’ont trahi, alors que le bassin de l’Alsacienne était au-dessus de la barre. Avec un meilleur saut à 1,93 m, elle doit finalement se contenter de la neuvième place.
Source : FFA

JO- Lavillenie au sommet !
Seize après Jean Galfione, un athlète français est champion olympique ! Et c’est encore un perchiste, en la personne de Renaud Lavillenie. Le Clermontois est entré dans l’histoire du sport français ce vendredi 10 août à Londres. Poussé dans ses retranchements par les Allemands Bjorn Otto (2e) et Raphaël Holzdeppe (3e), tous deux à 5,91 m, il a effacé à sa dernière tentative 5,97 m, résistant à la pression. Il aurait pu exploser de joie. Il ne l’a pas fait, le visage totalement impassible, préférant rester dans son concours pour marquer un peu plus l’histoire de sa discipline. Sans réussite, au final. Qu’importe, le recordman de France finira par craquer, les larmes aux yeux, dans les bras de son frère Valentin, de sa compagne Anaïs et de son coach Damien Inocencio. Il est champion olympique.
Stéphanie Falzon est longtemps restée prostrée sur un plot à proximité de l’aire de lancer, une capuche sur la tête, attendant la fin de la finale du lancer du marteau. Déçue d’échouer aux portes de la finale, avec une neuvième place, la Brugeaise n’a pourtant rien à se reprocher. Avec un premier essai à 73,06 m, elle s’est approchée tout près de son meilleur niveau de la saison. Mais cela n’a pas suffi lors de la finale la plus dense de l’histoire, avec une huitième à 73,90 m, l’Allemande Betty Heidler, tout simplement la recordwoman du monde. Le 4x100 m messieurs tricolore, quatrième de sa série en 38’’15, est allé ce vendredi cinq centièmes plus vite qu’en finale des Mondiaux de Daegu. Mais il ne doit qu’à un repêchage au temps sa qualification pour le top 8. C’est dire le niveau exceptionnel de ces séries, avec bien sûr des équipes des Etats-Unis (37’’38) et de Jamaïque (37’’39) intouchables, sauf en cas de passage hors zone ou de témoin qui tombe. Quatrièmes de leur course, Jimmy Vicaut, Christophe Lemaitre, Pierre-Alexis Pessonneaux et Ronald Pognon ont proposé des passages bien huilés. Pour monter demain sur le podium, il faudra sans doute battre le record de France (37’’79). Le challenge est alléchant…
Depuis 1996 et les Jeux olympiques d’Atlanta, aucun relais 4x400 m féminin ne s’était qualifié en finale olympique. Un oubli enfin réparé, et de très belle manière. Les Françaises ont en effet décroché directement leur billet pour la finale olympique, sans passer par la qualification au temps, en prenant la troisième place de leur série en 3’25’’90, derrière les Jamaïcaines (3’25’’13) et les Ukrainiennes (3’25’’90). Un très bon chrono, tout proche de celui réalisé lors de la finale des championnats d’Europe d’Helsinki, pour Phara Anacharsis, Muriel Hurtis, Marie Gayot et Floria Guei. Comme en Finlande, les Bleues ont couru très intelligemment, restant lors de chaque passage calées en troisième position.
Source : FFA

JO - Lemaitre et Campaoré à la 6e place
La mission était bien impossible, jeudi 9 août 2012. Même remonté à bloc, Christophe Lemaitre n’a pas pu se défendre à armes égales face à ses adversaires lors de la finale du 200 m, handicapé qu’il était par ce maudit couloir 2. C’est donc bien hier, en demi-finales, qu’il a laissé échapper la médaille. Auteur d’un virage honnête, l’Aixois a pourtant vu s’envoler Usain Bolt (19’’32) et Yohan Blake (19’’44) loin devant, et surtout le trio composé de Warren Weir (19’’84), Wallace Spearmon (19’’90) et Churandy Martina (20’’00). En 20’’19, il n’a pas grand-chose à se reprocher. Christophe Lemaitre finit 6e en 20"19 loin de son rêve olympique.
Pour la troisième fois consécutive, Benjamin Compaoré est finaliste en grand championnat, avec une sixième place grâce à un triple saut à 17,08 m. Mais cette régularité ne consolera pas le Français. Après son deuxième essai à plus de 17 m, l’élève de Jean-Hervé Stievenart n’a jamais réussi à terminer ses sauts. Benjamin a vingt-cinq ans et aura encore quelques occasions de prendre sa revanche.
L’Alsacienne Mélanie Melfort a réalisé un concours parfait lors des qualifications du saut en hauteur. En effaçant au premier essai 1,75 m, 1,80 m, 1,85 m, 1,90 m et, enfin, 1,93 m (sa meilleure performance de l’année égalée, en effleurant la barre), elle s’est assurée une place en finale. Après l’élimination de plusieurs favorites ce matin, la Française abordera la finale avec appétit !
Désillusion pour les relayeuses du 4x100 m féminin tricolore. Septièmes de leur demi-finale en 43’’77 dans un premier temps, elles ont finalement été disqualifiées. Tout avait pourtant bien commencé, avec deux très bons relais et un joli passage entre Myriam Soumaré et Ayodélé Ikuesan. Mais Lina Jacques-Sébastien puis Johanna Danois ont, toutes les deux, été obligées de freiner considérablement pour éviter le hors zone, malheureusement trop tard pour cette dernière.
Kevin Mayer oubliera vite sa place (15e) et son total (7952 pts) à Londres. Mais ses premiers Jeux olympiques, conclus par un 1500 m remporté en 4’23’’02 avec « que du bonheur », resteront longtemps gravés dans sa mémoire. En deux jours, il aura énormément appris. Il sera là dans quatre ans. Une promesse à ne pas prendre à la légère.
Source : FFA

JO - Lavillenie et Mesnil sans trembler
Il y aura deux Français en finale du saut à la perche vendredi. A trente-cinq ans et pour ses quatrièmes JO, Romain Mesnil s’est enfin qualifié pour sa première finale olympique, mercredi 8 août 2012. Il n’a connu qu’une alerte, lorsqu’il n’a pas piqué au premier essai à 5,35 m. Il a ensuite franchi 5,35 m au deuxième essai, 5,50 m au premier et 5,60 m au deuxième. Renaud Lavillenie, lui, a tranquillement fait le métier. Un échec à 5,60 m au premier essai, en prenant la barre en montant, puis cette même hauteur et 5,65 m effacés avec aisance.
Christophe Lemaitre est longtemps resté allongé sur la piste du stade olympique. Fatigué mais surtout déçu de ne pas avoir réussi à terminer dans les deux premiers de sa demi-finale. Troisième en 20’’03 derrière Yohan Blake (20’’01) et Wallace Spearmon, l’Aixois a été largement repêché au temps. Mais il a perdu gros dans l’affaire, puisqu’il sera au couloir 2 en finale.
Myriam Soumaré prend la 7e place de la finale du 200m en 22"63. La Française réalise une belle course dans une finale très relevée. C'est l'Américaine Alyson Felix qui décroche la médaille d'or en 21"88. Vice-championne olympique 2004 et 2008, Félix a enfin réalisé son rêve, devançant la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce (22"09) et sa compatriote Carmelita Jeter (22"14).
La championne d'Europe 2012 de la longueur, Eloyse Lesueur, a effectué six essais lors de la finale. Avec un bond à 6,67m, Eloyse termine 8e de ses JO, loin derrière l'Américaine Brittney Reese, sacrée championne olympique en 7,12m.
Stéphanie Falzon va goûter dans deux jours aux joies d’une finale olympique. Une grande première pour la lanceuse de l’ES Bruges, qui veut désormais essayer « de faire comme (s)a collègue, Mélina (Robert-Michon, sixième au disque) ». Stéphanie a tout de même tremblé et a dû attendre la fin de son concours de qualification pour confirmer sa onzième place avec 71,67 m.
Le jeune champion du monde cadet et junior, Kevin Mayer s'accroche pour le premier décathlon olympique de sa carrière. Son début de journée fut difficile. Kevin a en effet mordu ses deux premiers essais à la longueur. Il a heureusement réussi à assurer à sa troisième tentative. Mais avec un saut à 7,17 m, très loin de son potentiel dans cette discipline, la perspective d’un éventuel podium s’éloigne pour le Français. Encore en difficulté au lancer du poids avec deux premiers jets à 13,27 m et 13,53 m, le seul décathlonien français en lice lors de ce décathlon olympique s’est bien repris au dernier essai, en expédiant son engin à 14,05 m. Une performance à vingt-neuf centimètres de son record personnel. A la hauteur, Kevin s'arrête à 2m05 à la hauteur. Au 400m, il passe la ligne en 48"76. A l'issue de cette 1ère journée, le Français est 17eme avec 4099pts.
C'est terminé en revanche pour Hassan Hirt , onzième de sa série en 13’35’’36. Même résultat pour nos trois hurdleurs du 110m haies Garfield Darien, 5ème de sa demi-finale en 13.48, Dimitri Bascou 6ème de sa demi-finale en 13.55 et Ladji Doucouré, 8ème de sa demi-finale.
Source : FFA

JO - Sans faute en séries...
Christophe Lemaitre fait partie des patrons du sprint mondial. Un monde avec ses codes et ses usages, comme les ralentissements avec le clignotant que peuvent s’offrir les leaders insolents en fin de course. Lors des séries il s’est baladé pour remporter sa course en 20’’34, grâce à une petite accélération en sortie de courbe. Pas de doute, le recordman de France des 100 m et 200 m est en grande forme. Si Usain Bolt (20’’39) et Yohan Blake se sont eux aussi promenés, c’est le troisième larron jamaïcain, Warrein Weir, qui a marqué les esprits avec ses 20’’29 tout en relâchement. Benjamin Compaoré a facilement validé son billet pour sa troisième finale de suite en grand championnat lors des qualifications du triple saut. Après un premier saut à 16,82 m, il a décollé à 17,06 m, une performance synonyme de troisième place au classement. Du bon boulot. Habitué des places d’honneur, il veut désormais aller beaucoup plus loin en finale. Les Français engagés sur 110 m haies ont connu des débuts laborieux mais sont finalement tous qualifiés pour les demi-finales. Ladji Doucouré, quatrième de sa course, avec un chrono insuffisant (13’’67) pour espérer une qualification au temps, a d’abord cru à son élimination. Mais il a finalement été repêché, le jury ayant considéré qu’il avait été gêné par la chute du Bahamien Shamar Sands, placé au couloir 1, à gauche du Français. Garfield Darien et Dimitri Bascou ont, eux aussi, beaucoup tremblé. Comme leur aîné, ils ont eu beaucoup de difficultés à s’adapter à une piste qui renvoie énormément, et qui a d’ailleurs fait une victime de marque en la personne du Chinois Liu Xiang. Le premier, quatrième de sa série en 13’’54, est le quatrième repêché au temps. Quant à Dimitri Bascou, il est le sixième et dernier qualifié au temps, avec une quatrième place en 13’’57. Longtemps dans les trois premières places qualificatives, le Parisien a failli payer très cher une grosse faute sur le dernier obstacle.
Myriam Soumaré a confirmé sa grande forme sur 200 m. Elle se qualifie pour la finale au temps, terminant troisième de sa demie en 22''56.
Eloyse Lesueur a vécu une fin de qualifications interminable à la longueur. Heureusement, l’issue a été plutôt heureuse pour la protégée de Renaud Longuèvre, qui sera en lice en finale. Après un premier essai à 6,48 m, la Tricolore est un peu retombée dans ses vieux démons, avec une deuxième tentative mordue puis un troisième et dernier saut à 6,38 m. Neuvième au classement provisoire, elle a alors dû attendre la clôture des qualifications.
C'est terminé en revanche pour le sauteur en hauteur Mickaël Hanany qui rate son troisième essai à 2,25 m et sort de la finale. Reïna-Flor Okori (100m haie) a connu elle aussi un jour difficile puisqu'elle s'arrête en demi-finale à cause d'un faux départ. La hurdleuse repart en pleure de ces Jeux Olympiques sans pouvoir défendre ses chances. Triste fin...
Source : FFA

JO - Ok pour Bosse, Okori et Soumaré
Pierre-Ambroise Bosse a vécu, lundi 6 août 2012, un petit calvaire après sa série du 800m, bouclé à la quatrième place en 1’46’’03 et finalement pas si tactique que cela. Premier non qualifié direct, le jeune demi-fondeur a dû attendre la fin de toutes les courses pour apprendre sa large qualification au temps. Une éternité. Les demi-finales devraient aller beaucoup plus vite et il lui faudra sans doute battre son record personnel. Contrat rempli pour Reina-Flor Okori. La hurdleuse s’est aisément qualifiée pour les demi-finales du 100 m haies en prenant la deuxième place de sa série en 13’’01, derrière la grande favorite de l’épreuve, l’Australienne Sally Pearson (12’’57). Reina-Flor Okorie devra sans doute améliorer sa meilleure performance de la saison (12’’72) pour entrer dans le top 8.
Déjà très en jambes sur 100 m avec un nouveau record personnel (11’’07), Myriam Soumaré a confirmé sa grande forme sur 200 m, en prenant la deuxième place de sa série en 22’’70. Sa meilleure performance de la saison, malgré vingt derniers mètres lors desquels elle a complètement relâché, une grande première pour elle. La sprinteuse val d’oisienne même payé le luxe de devancer la Jamaïcaine Veronica Campbell-Brown, championne olympique en titre sur la distance. Cette dernière n’a bien sûr pas forcé. Lors des demi-finales, ce sera une autre histoire.
Handicapée par une blessure à un talon, Vanessa Boslak est passée à côté de la finale du saut à la perche. La vice-championne du monde en salle 2012 a échoué par trois fois à 4,35m. Avec un saut à 4m30, la Française prend la dixième place du concours remporté par l'Américaine Jennifer Suhr (4m75).
Source : FFA

JO - Mekhissi en argent !
Comme en 2008 à Pékin, Mahiédine Mekhissi-Benabbad prend la deuxième place de la finale olympique du 3000 m steeple. Un résultat exceptionnel, qui permet au Rémois d’entrer un peu plus dans l’histoire de l’athlétisme français.
En franchissant au deuxième essai 2,26 m, Mickael Hanany s’est assuré une place en finale du saut en hauteur. La finale s’annonce très intéressante pour le médaillé de bronze des championnats d’Europe, qui aura un vrai coup à jouer s’il arrive à sauter au niveau de son record personnel.
Les deux milers français ont été éliminés au stade des demi-finales sur 1500 m. Yoann Kowal, dans une course très tactique, s’est battu jusqu’au bout. Mais il a payé son manque de vitesse terminale, en prenant la huitième place en 3’43’’48 à seulement vingt-deux centièmes de la dernière place qualificative. Dans une demi-finale au scenario complètement différent, avec un train rapide imprimé dès le départ par les Kényans, Florian Carvalho n’a pas connu plus de réussite. Treizième en 3’40’’61, il a coincé dans le dernier tour et n’a jamais pu se mêler à la bagarre pour la qualification.
Déception pour Jimmy Vicaut qui ne sera pas, comme l’an dernier, invité à la fête des huit ténors du sprint mondial sur 100 m. Sorti très moyennement des blocks, le sprinteur parisien n’a jamais réussi à revenir sur la tête de course. Il va maintenant devoir se remobiliser pour le 4x100 m, dont il sera un maillon essentiel.
Source : FFA

JO - Boslak file en finale !
Avec 6576 points, Antoinette Nana Djimou termine 6ème de l’heptathlon, à seulement cinquante-deux points du podium. Avec trois nouveaux records personnels (100m haies, 800m et au total), Antoinette a des motifs de satisfactions. Si son très beau jet de 55,87m au premier essai du javelot (51,98m pour Marisa De Aniceto) a encourageant, le concours de la longueur, avec un meilleur saut à 6,13 m, aura coûté de précieux points à Antoinette. Marisa de Aniceto, termine, elle, à la vingt-et-unième place avec 6 030 points.
Melina Robert-Michon a également terminé 6ème de la finale du lancer du disque de ses 4èmes JO. Avec cinq jets au-delà des soixante-deux mètres et un sixième essai à 63,98 m, une des plus belles performances de sa carrière, elle réalise son meilleur résultat en grand championnat.
Le marcheur Bertrand Moulinet a pris la huitième place du 20 km en 1h20’12’’, nouveau record personnel. Aux avant-gardes jusqu’au 12ème kilomètre, il n’a jamais lâché, dépassant même quatre concurrents dans les quatre derniers kilomètres. A vingt-cinq ans, il s’offre sa première place dans un top 8 mondial. Il sera samedi prochain au départ du 50 km marche.
Malgré un début de concours compliqué, Vanessa Boslak participera lundi à sa troisième finale olympique. Sa barre de 4,55 effacée au deuxième essai (5cm de mieux que sa meilleure performance de l’été) lui en a ouvert les portes. C’est fini par ailleurs pour Marion Lotout, après trois échecs à 4,25 m.
Au lendemain de son record personnel en 11’’07, Myriam Soumaré a signé un bon 11’’13 (+1m/s), néanmoins insuffisant pour atteindre la finale. Prochain rendez-vous : le 200m
De son côté, Jimmy Vicaut ne semble plus souffrir des ischio-jambiers. Il s’est qualifié pour les demi-finales du 100 m, en prenant la deuxième place de sa série en 10’’11 (+2m/s) derrière le Britannique Dwain Chambers (10’’02).

JO - Nana Djimou dans le bon tempo
Pour le 1er jour de l'athlétisme de ces Jeux Olympiques, Antoinette Nana Djimou n'a pas tremblé, vendredi 3 août 2012. La championne d'Europe en titre a réalisé une belle entrée en matière sur le 100m haies en établissant un nouveau record personnel avec 12''96. L'autre Française engagée sur cet heptathlon, Marisa De Aniceto, réalise une bonne course avec un temps de 13''74. A la hauteur, Antoinette Nana Djimou passe une barre à 1m80 tandis que De Aniceto réalise la meilleure performance de sa saison avec 1m71. Au 200m, Marisa De Aniceto termine 3ème de sa série (25'26) et signe la meilleure performance de sa saison tandis que Antoinette termine 5ème de sa série avec un chrono à 24'72. Antoinette est 11ème à l'issu de la 1ère journée. Belle entame olympique également pour Mahiedine Mekhissi-Benabbad, un des favoris du 3000m steeple, qui remporte sa série en 8'16''24. Dans la soirée, Myriam Soumaré termine 2ème de sa série, en battant au passage son record personnel (11''07). Au 1 500m, Florian Carvalho et Yoann Kowal se qualifient pour les demi-finales. Melina Robert-Michon s'est qualifiée pour la finale du lancer du disque avec un jet à 62,47m. C'est terminé en revanche sur le 3000m steeple pour Vincent Zouaoui-Dandrieux qui se classe 8ème de sa série en 8'36"96, tout comme pour les Français engagés au marteau Nicolas Figère, Quentin Bigot, et Jérôme Bortoluzzi, respectivement 32ème, 24ème et 14ème des qualifications. Salim Sdiri ne rejoindra malheureusement pas la finale de la longueur, ne réalisant que le 24ème saut (7m71).



Retrouvez les sites officiels des Jeux à venir...




Jeux Olympiques de la XXXIe Olympiade
Rio de Janeiro (Brésil)
5-21 août 2016