Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Qui était... Ernest Callot ?

 

Ernest Callot fut, avec Pierre de Coubertin, l’un des deux membres français du Comité International Olympique d’origine. Il le reste de 1894 à son décès, fin 1912.

Si, au contraire de son illustre collègue, sa renommée n’a pas survécu à l’épreuve du temps, il n’en fut pas moins l’un des plus fidèles acteurs de l’Olympisme renaissant.
Trésorier du CIO jusqu’en 1909, il fut également président de I’Union des Sociétés de Gymnastique de France de 1879 à 1880, puis dirigeant d’influence au sein de l’Union des Sociétés Françaises des Sports Athlétiques (USFSA), dont il fut là encore le trésorier. Cet intellectuel de haut rang, poète, très fin lettré, a par ailleurs traduit de nombreuses tragédies antiques, en particulier les sept tragédies de Sophocle.

Le décès de son fils aîné, lieutenant de vaisseau mort en mission à bord du célèbre sous-marin français le Pluviose qu’une collision mit par le fond au printemps de 1910, bouleversa profondément cet homme qui ne s'en remit pas. Il eut, quelques mois avant sa mort à l’âge de quatre-vingt ans, la joie de voir I’Union des Sociétés de Gymnastique de France recevoir la Coupe Olympique.

Charte ethique et de deontologie
Consultez et téléchargez la Charte d'éthique et de déontologie du sport français



 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page