Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Jean Gachassin : « Faire entendre la voix de la France »

 


Le 23 septembre dernier, le président de la Fédération française de tennis, Jean Gachassin, a été élu vice-président de la Fédération internationale de tennis. Il revient pour nous sur son élection et les grands dossiers prioritaires de son mandat.

Pourquoi avez-vous souhaité vous investir au sein de la Fédération internationale de tennis ?
La France possède une grande tradition tennistique. Elle appartient de longue date aux nations qui ont largement contribué au rayonnement et au développement du tennis dans le monde. De par son palmarès en Coupe Davis et en Fed Cup, et de par les événements majeurs qui s’y déroulent chaque année.


Un président proche des joueurs

Nous avons la chance et le privilège d’organiser chaque année avec Roland-Garros un tournoi du Grand Chelem, puis un peu plus tard dans la saison, un tournoi estampillé « Masters 1000 » avec le BNP Paribas Masters. C’est ce qui se fait de mieux à l’échelle internationale.

Mais nous sommes également présents à tous les niveaux de la compétition. La France organise chaque année quatre tournois ATP, deux épreuves WTA, une dizaine de Challengers, une vingtaine de Futures et près de trente ITF Féminins. La France a une voix qui compte dans le concert international. Il est de notre devoir de la faire entendre. A ce titre, il est primordial que la France continue d’être représentée au niveau des plus hautes instances internationales et accentue son influence. Être présent au niveau du « board » de l’ITF, c’est l’assurance de pouvoir « peser » sur toutes les grandes orientations futures de notre discipline, de participer à son développement et de préparer son avenir.

Aviez-vous fait campagne en amont ?
Comment s'est déroulée cette élection ?

Je n’ai pas spécialement fait campagne. Mais, comme je vous le disais précédemment, la France a une voix qui compte à l’échelle internationale. On attend d’une grande nation tennistique qu’elle s’investisse au niveau des plus hautes instances. Par ailleurs, Francesco Ricci-Bitti, le président de la Fédération internationale de tennis, m’avait demandé depuis un certain temps déjà de travailler à ses côtés. Nous nous connaissons depuis longtemps, partageons des valeurs communes, et avons tous les deux la même vision d’avenir pour notre sport.

Quant à l’élection proprement dite, j’ai eu la chance d’être élu en deuxième position des treize nouveaux membres du « board », avec plus de 86 % des suffrages. Parallèlement à mes fonctions de Président de la FFT, je siègerai donc jusqu’en 2013 au Bureau directeur de la Fédération internationale de tennis en qualité de vice-président, et présiderai sa commission du « Développement ».

Quelles sont vos priorités en arrivant à la FIT ? Au sein de la Commission de développement, sur quels projets, quels axes souhaitez-vous travailler particulièrement ?
L’ITF a toujours porté une attention particulière au développement du tennis dans le monde. Sur la période 1986 – 2009, elle a investi plus de 71 millions de dollars sur 150 territoires, grâce à son fond de développement, alimenté notamment par les tournois du Grand Chelem, dont Roland-Garros bien sûr. Une de mes priorités sera de poursuivre et d’accentuer le travail effectué en direction des jeunes. Je souhaite que le plus grand nombre puisse accéder à notre discipline et bénéficie d’une formation qui leur permette de s’amuser, d’exprimer leur talent, et pourquoi pas, pour les plus assidus, d’atteindre le très haut niveau. Il convient aussi de poursuivre le développement de la compétition, mais aussi d’accentuer la formation des enseignants dans toutes les zones géographiques.


Retrouvez les publications officielles du CIO


Rapports officiels des Jeux Olympiques, Charte olympique, rapports marketing du CIO, Revue olympiques...


Zoom

Echanges sportifs franco-allemands, une passion au-delà des frontières

Lire

 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page