Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Deux titres, de l'argent, du bronze : belle journée à Trabzon

 


L'équipe de France de judo du Festival Olympique de la Jeunesse autour de Walide Khyar, le premier médaillé d'or français de l'événement

Une porte-drapeau du Festival Olympique de la Jeunesse Européenne médaillée d'or, c'est historique et c'est Dior Delophont qui, la première, a réalisé cette prouesse, mardi 26 juillet 2011. Et avec la manière s'il-vous-plait, puisque Dior repart du stade Sögütlü avec un titre et un nouveau record personnel : 1m85, 3 cm de plus que sa précédente marque.

« J’ai gagné avec la performance. 1m85, passés au deuxième essai. Tout le reste est passé au premier. C’est mon record en extérieur. Le précédent datait de l’an dernier. Je l’ai d'abord égalé puis battu » a-t-elle expliqué. « Je le sentais plutôt bien. Hier, j'étais en forme mais ça ne voulait rien dire. Je sentais que je pouvais maîtriser mon saut. 1m85, c’est un peu comme de la magie ! Je ne m’en suis pas aperçue tout de suite, mais en fait, j’étais vraiment au-dessus. Cela été une vraie explosion de joie ! Après les France, je me disais que c'était bientôt la fin de saison et que je n’avais pas fait de perf. exceptionnelle. Ce n'était pas une mauvaise saison parce que j'ai été régulière autour d'1m79/80, mais il manquait cette amélioration de la marque ».
Encouragée par sa famille et son entraîneur, Dior a effacé une saison 2010 difficile pour connaître l'apothéose ce mois-ci. « J’en avais rêvé. Là, le plateau était relevé : le niveau européen à la hauteur est souvent proche du niveau mondial. Il y avait la championne du monde qui fait 2ème avec 1m82 et la vice-championne du monde qui fait bronze avec 1m75. Je prends ma revanche de l’an dernier où j'avais raté la qualif. pour les JOJ. J’étais effondrée et derrière j'ai raté celle pour les championnats du monde junior. Mai ce qui compte c’est de ne pas s’arrêter et de toujours travailler pour progresser. Là, je pense avoir franchi un cap, pas tant par le record mais par la régularité de la saison. »

De l'argent et du bronze pour compléter la collecte sur le stade d'athlétisme

A quelques minutes près, mais à une cinquantaine de kilomètres de là, ce fut toutefois Walide Khyar, vice-champion d'Europe cadet, qui apportait la première médaille d'or à la France en s'imposant sur le tatami dans la catégorie des -50kg. Attendu, le Français l'était tout autant que son adversaire en finale, l'Italien Elios Manzi qui l'avait battu en finale des championnats d'Europe. Bousculé debout, Walide a pris sa revanche sur un étranglement opportuniste et fatal. « J’étais un peu stressé au début de la journée mais j’avais vraiment envie de bien faire sur cette compétition. Je suis très heureux de gagner ici, surtout face à ce même Italien qui m’avait battu en finale des championnats d’Europe. Je n’arrive pas encore à réaliser mais je suis content de ma performance. C’est la première fois que j’entendais la Marseillaise, et j’espère que ce ne sera pas la dernière… ».
Hasard de la programmation, c'est Antoine Dénériaz, champion olympique de descente aux Jeux d'hiver de Turin 2006, présent au titre de membre de la commission des athlètes des Comités Olympiques Européens qui a remis sa médaille à Walide. « Je suis vraiment heureux et content d’avoir remis la médaille à Walide Khyar, et j’avoue que j’étais ému. J’ai eu la chance de vivre ce moment lors des Jeux Olympiques donc j’imaginais ce qu’il ressentait, mais aussi tout le parcours qu’il lui reste à faire, les moments de joie qu’il va vivre par la suite. Personnellement, c’est la première fois que je remets une médaille à ce niveau là. La donner à un Français est donc un moment magique, surtout lorsque l’on entend la Marseillaise. J’en ai eu des frissons. Pour moi, ce moment est symbolique. C’est comme un passage de témoin, en espérant que cela lui porte chance à l’avenir. »

Ce mardi 26 juillet a également vu une autre porte-drapeau de délégation olympique monter sur un podium. Comme à Singapour en 2010, où elle avait défilé en tête de la délégation française, Sokhna Gallé a pris la médaile d'argent avec un saut de 13m11. Déçue au sortir de sa compétition, Sokhna était, quelques heures plus tard, bien plus optimiste : « Franchement, ça va en fait. Ma saison a été longue, mon objectif cette année, c'était les Monde. Le FOJE, ce n'est que du bonus. C'est ma deuxième médaille olympique en un an, franchement, ce n'est pas rien. Aujourd'hui, je n'étais pas dedans, je n'avais pas les ressources habituelles. J'étais à côté du concours. Je ne sais pas, je n'étais pas motivée comme aux Monde, et à partir de là, c'est sûr qu'on n'arrive pas aux même résultats ».

La dernière médaille de la journée aura fait trembler celle qui l'a obtenue, Solenn Compper, persuadée d'avoir échoué à la quatrième place sur 100m. La photofinish est pourtant sans appel, c'est sur la troisième marche du podium que la jeune Sevranaise, créditée d'un temps de 11''99, montera demain mercredi. « Je suis soulagée car j’avais vraiment peur avant la finale », a-t-elle déclaré après avoir eu connaissance du résultat définitif et avoir essuyé ses larmes dans les bras de ses camarades d'équipe. « Je suis contente de ma troisième place et de ma course, même si je suis restée un peu bloquée dans les starts au départ. Lorsque l’on m’a annoncé que j’étais sur le podium, j’étais vraiment heureuse car je pensais finir quatrième ! Je passe sous les 12’’ lors de mes trois courses du FOJE (série, demie, finale), alors que je ne l'avais jamais fait auparavant, ce qui montre une régularité. Je remercie tous ceux qui m’ont soutenue, ca m’a boostée. Sans oublier les gens qui sont venus me voir après ma course pour me réconforter, car j’étais déçue, pensant faire 4ème. Il me reste maintenant le relais, j’espère que l’on va tout déchirer ensemble ! »
Retrouvez le résumé de l'athlétisme sur le site de la Fédération française

A noter par ailleurs dans les autres disciplines...
En tennis, les chances de médailles individuelles se sont envolées avec les défaites au troisième tour de Marie-Ambroisine Fort et Maxime Janvier. En double, les filles se sont également inclinées, au deuxième tour, au terme d'une journée particulièrement éprouvante pour Marie-Ambroisine qui aura joué trois matchs. Les garçons restent en lice et disputeront leur quart de finale demain mercredi face à la paire russe.
En gymnastique, les garçons terminent 6ème et laissent s'échapper la cinquième place de justesse. Les filles entrent en lice mercredi 27 juillet.
Les sports co. continuent de gagner, que ce soit en volleyball masculin (3-0 face à la Russie), au basket-ball féminin (face à la Finlande, 49-36) ou au handball masculin (28-22 contre l'Allemagne)... les demi-finales se profilent !
En cyclisme, premiers tour de roues en compétition internationale pour les Français avec le contre la montre individuel : Valentin Deverchère termine 9ème à 28" du premier, Jordan Levasseur prend la 14ème place et Paul SAUVAGE la 18ème. Mercredi, le critérium sera au programme avant de finir par la course en ligne jeudi.
Enfin, pas de médaille en natation aujourd'hui et jour de repos demain.

Retrouvez tous les résultats du jour et le programme du mercredi 27 juillet



Retrouvez les sites officiels des Jeux à venir...




Jeux Olympiques de la XXXIe Olympiade
Rio de Janeiro (Brésil)
5-21 août 2016