Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

La promotion 2010 des Gloires du sport

 

Depuis 1993, la Fédération des Internationaux du Sport Français (FISF) organise la cérémonie des Gloires du Sport, dans le but d’honorer, promotion après promotion, tous ceux qui ont marqué de leur empreinte le sport français, qu’ils soient champions, dirigeants ou journalistes, nés au XIXe siècle ou dans les années 1970, que leur nom ait traversé les années ou soit tombé dans l’oubli. Depuis quelques années, c’est à la Maison du sport français à Paris, siège du CNOSF que la cérémonie est organisée, tandis que de grands panneaux installés dans l’espace musée du bâtiment listent toutes les gloires du sport, à raison de dix chaque année.

Tenue cette année le 29 novembre dans l’auditorium Nelson Paillou, la cérémonie a été introduite par le président Denis Masseglia. Ce dernier a salué « celles et ceux qui vont être honorés, ou qui l’ont déjà été », ajoutant « Cette maison est la vôtre. Tout ce qui touche au sport est le bienvenu ici. J’ai fait partie du premier jury, il y a 18 ans. J’ai donc pris une petite part dans cette histoire qui trouve sa traduction en bas de notre maison, dans son espace musée. Cela me permet d’adresser un hommage à ces gens qui ont fait l’histoire du sport français, et qui doivent être honorés comme il se doit. Peut-être susciteront-ils des vocations ! Je remercie tous les membres du jury et je vous souhaite une excellente soirée ».


Thierry Roland retrace le parcours de Jean-Claude Nallet (assis à gauche)

Selon le mode de présentation choisi (chaque gloire du sport est présentée par une personnalité de son choix), la promotion 2010 a consacré, pour ce qui est des champions sportifs : le nageur Robert Christophe, l’escrimeuse Renée Garhile, l’athlète Jean-Claude Nallet, la cycliste Félicia Ballanger, l’escrimeur Erick Srecki, la judoka Jocelyne Triadou et le pilote automobile Alain Prost; et pour les personnalités et dirigeants, l’entraîneur de saut à la perche Maurice Houvion, le journaliste pionnier du Tour de France Alphonse Steines et le président du CNOSF de 1993 à 2009, Henri Sérandour.

Denis Masseglia fait l’éloge d’Henri Sérandour


Le 19 mai 2009, Henri Sérandour remet les clés du CNOSF à Denis Masseglia

En présence de ses enfants, Pascale et Christophe, c’est Denis Masseglia qui a fait l’éloge de son prédécesseur, disparu le 12 novembre 2009. «Chaque fois qu’Henri se présentait devant nous en Conseil d’administration ou dans les réunions publiques, il aimait dire « Henri Sérandour, militant de base ». C’était sa manière de montrer qu’il avait accompli son parcours petit à petit en partant du terrain. Henri était quelqu’un qui avait, et qui donnait confiance. On reconnaîtra, pour ses 16 années à la tête du CNOSF, comme pour les sept ans qu’il a passées en tant que membre du CIO, qu’il était un incontestable fédérateur, veillant en permanence à l’unité du mouvement sportif, unité qu’il aimait à rappeler sans cesse. Il a milité pour la grandeur du mouvement sportif, pour son rôle, pour son importance. Il disait parfois "nous sommes incontournables". Il s’est inscrit dans la lignée de ses prédécesseurs, Claude Collard et Nelson Paillou. La fidélité à une pensée, celle du sport au service de l’homme, humaniste, formateur, a toujours été la ligne de conduite qu’Henri Sérandour s’est fixée au cours de toutes ses années de dirigeant et de militant. Je garde le souvenir d’une soirée formidablement émouvante, celle qui a précédé notre Assemblée générale de 2009, où l’ensemble du monde sportif avait tenu à être présent, ici, pour lui rendre hommage. Henri avait aussi montré son émotion. Et à travers ses larmes, on avait pu mesurer son engagement viscéral, son côté militant, son côté amical, et tout simplement humain. Nul mieux que lui n’a sa place dans cette maison, en bonne place parmi les Gloires du sport ».

Alain Prost honoré, Eric Skrecki étonné


Alain Prost signe le livre d'or...

Alain Prost, quatre fois champion du monde de Formule 1, vainqueur de 51 Grand Prix entre 1981 et 1993, a pour sa part exprimé sa joie de figurer dans le palmarès 2010 : « c’est génial, car la Formule 1 est un peu le paroxysme du sport professionnel, du sport d’argent, etc... Aujourd’hui, c’est vraiment important qu’il n’y ait plus de clivages dans le sport. Je vois des gens comme Jean-Luc Rougé avec qui je suis copain depuis 20-30 ans, avec qui nous avons failli trouver un lien à l’époque de l’organisation du Grand Prix de France et du projet de circuit à Flins. Nous pensions alors à une base qui servirait aussi bien à l’automobile qu’à des sports comme la natation, le judo, le triathlon.… Ce prix me fait évidemment très plaisir, et en même temps, c’est important d’avoir des manifestations comme celle-ci, où les gens venus d’univers différents, de sports différents, de générations différentes, peuvent se retrouver. Avoir mon nom ici, gravé sur une plaque au siège du Comité Olympique, cela prouve que le sport est une grande famille. C’est important de voir que l’on a fait quelque chose pour le sport en général et pour la France en particulier. Que l’on a véhiculé une image, des idées, que l’on a fait rêver. Le sport, c’est ça à la base ! »


La carrière d'Eric Srecki est présentée par son ancien coéquipier Olivier Lenglet

Eric Srecki, jeune DTN de l’escrime confie son étonnement. Dans l’espace musée de la maison du sport français, un pan de mur entier est composé de toutes les photos des médaillés olympiques français. Sur le pan de mur perpendiculaire, se trouvent les panneaux des Gloires du sport : « Ca me fait tout drôle ! J’avais mon nom et ma photo là, avec tous les médaillés olympiques et ça m’allait bien. Je ne dis pas qu’il se retrouve maintenant gravé sur une plaque de marbre mais tout de même, ça fait bizarre ! Je suis très honoré. Quant on voit le plateau de ce soir, il n’y a pas de doute que ça fait quelque chose. En tout cas, la roue tourne : si j’avais des doutes sur un éventuel come-back, maintenant, c’est bien fini ! ».

Thérèse Salvador : « Notre palmarès est appelé à se féminiser ! »

« Comme toutes les années, nous avons une promotion exceptionnelle et tellement diversifiée dans les disciplines sportives ! Je crois que tout le monde est ravi de se retrouver, sur des sports professionnels, sur des sports amateurs, très connus ou beaucoup moins médiatisés. Je crois que tout le monde est aussi très étonné de voir et de retrouver les palmarès de personnes dont on connaissait les noms, quelques exploits, mais dont la densité est incroyable », explique Thérèse Salvador, présidente de la FISF et organisatrice de cette soirée.


Thérèse Salvador

« Cette année, le choix a été difficile. Plusieurs candidatures n’ont pas été retenues par manque de place. En revanche, le choix s’est porté rapidement sur les 10 gloires du sport. Quelques fois, nous devons passer par un 2e tour et là, il y a eu beaucoup de feeling, et le premier tour a déterminé la promotion 2010. Pour effectuer nos choix, nous faisons confiance à nos amicales des internationaux. Elles ont une mémoire très ancienne et grâce à elles, nous pouvons nous rappeler de glorieux sportifs du passé, faire des recherches. Des fois, elles nous apportent aussi des dossiers tous faits et on se dit, « c’est fabuleux, quelle vie ! Comme ce journaliste du début du XXe siècle, Alphone Steines, qui faisait le repérage sur le Tourmalet et disait : "si je peux passer, les coureurs du Tour du France le peuvent aussi !" ». On reparle ainsi du sport d’avant. On a beaucoup progressé en 100 ans, mais les exploits restent les mêmes. Je crois que beaucoup de femmes vont désormais arriver au palmarès. Elles ont commencé les championnats du monde et les Jeux Olympiques plus tard dans beaucoup de disciplines et je crois que nos palmarès vont beaucoup se féminiser. Le sport féminin va avoir toute sa place. Je vous donne rendez-vous l’année prochaine ».

Charte ethique et de deontologie
Consultez et téléchargez la Charte d'éthique et de déontologie du sport français



 

 

Accéder au contenu du site | Accéder aux principales rubriques du site | Accéder à la recherche | Accéder au début de la page