Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Gymnastique

 

Histoire de la discipline

Lorsque la gymnastique naît dans la Grèce antique, il y a plus de 2000 ans, le gymnase était le foyer de toute activité culturelle. Les hommes s'y réunissaient non seulement pour pratiquer une activité sportive, mais également pour s'adonner à l’art, à la musique et à la philosophie. Pour les Grecs, la pratique conjointe de l'activité physique et intellectuelle était la clé de l'harmonie entre le corps et l'esprit.

Aujourd'hui, la gymnastique est souvent considérée comme la discipline suprême unissant le sport et l'art. Mais cette idée n'est pas nouvelle; en leur temps, Platon, Aristote et Homère en célébraient déjà les vertus, comme en témoignent la plupart de leurs œuvres.

Le terme de " gymnastique artistique " est né au début du 19e siècle, car il fallait différencier la gymnastique de loisir de celle qui était alors pratiquée par les militaires. Bien que cette discipline fût encore considérée par beaucoup comme une excentricité, l'Europe des années 1880 commença à voir de plus en plus de compétitions organisées au sein des écoles, des clubs d'athlétisme et des associations communautaires. Et c'est en 1896, date de la résurrection du Mouvement olympique à Athènes, que la gymnastique fit son grand retour sur scène.

Cependant, les premiers Jeux Olympiques comportaient des disciplines qu'on pourrait difficilement qualifier "d'artistique "; c'est ainsi que l'escalade et l'acrobatie, pour n'en citer que deux, firent les frais des adaptations qui allaient suivre. Les premiers Championnats du monde, organisés à Anvers en 1903, comportaient encore des épreuves d'athlétisme comme le saut à la perche, le saut en longueur et le lancer du poids, épreuves qui figurèrent occasionnellement au programme jusqu'en 1954. Les championnats de 1922 comportaient même des épreuves de natation.

Les bases du programme olympique furent jetées en 1924, date à laquelle on assista à l'apparition de compétitions par engin masculines, individuelles et par équipes, tandis que les femmes durent attendre jusqu'en 1928 pour être admises aux Jeux Olympiques d'Amsterdam. Dès 1952, l'étoile de l'Union soviétique brilla au firmament de l'élite olympique après s'être élevée progressivement suite à la création, en 1883, de la Fédération russe de gymnastique sous l'impulsion d'un groupe de réformateurs sociaux parmi lesquels figurait un certain Anton Tchekov.

La Fédération Internationale de Gymnastique (FIG) a été créée le 23 juillet 1881 lors d'une réunion à Liège de représentants des fédérations de gymnastique belge, française et hollandaise. Organe faîtier, elle est tenue en haute estime par ses fédérations membres et sociétés de gymnastique qui se répartissent sur les cinq continents. A l'origine, en 1897, la FIG comptait 17 fédérations nationales qui se regroupèrent pour former la base de la Fédération Européenne de Gymnastique. Cependant, lorsque les Etats-Unis devinrent membres, en 1921, le comité changea de nom pour devenir Fédération Internationale de Gymnastique ou FIG.

La FIG comprend trois disciplines olympiques : la gymnastique artistique, la gymnastique rythmique et le trampoline.

Chacune d'entre elles est sous le contrôle d'une commission technique forte de six membres et dirigée par un président technique. Les commissions techniques sont chargées de coordonner et de superviser leur discipline pour tout ce qui concerne les exigences techniques des compétitions propres à chaque sport.

Haut de page 

Epreuves

La gymnastique artistique

Mélange parfait de sport et d'esthétique, la gymnastique figure au nombre des sports qui symbolisent le mieux les Jeux Olympiques. Mêlant grâce et élégance à force et agilité, les gymnastes ont offert un grand nombre des spectacles les plus époustouflants des Jeux Olympiques de ces 25 dernières années.

La note parfaite de 10 remportée par Nadia Comaneci aux Jeux 1976 de Montréal, note accordée pour la première fois de l'histoire de la gymnastique, restera une référence pour la plupart des adeptes de gymnastique. Agée de 14 ans, la Roumaine réalisa sept fois à Montréal ce qui paraissait impossible; ce succès était inattendu et les tableaux de notes d'alors ne pouvaient d'ailleurs afficher que des nombres à trois chiffres. Son 10.00 fut ainsi affiché 1.00.

La gymnastique a une longue histoire parsemée de faits de gloire. On retrouve trace de ce sport dans la Grèce antique où elle figurait déjà parmi les disciplines des Jeux antiques. A cette époque, Rome, la Perse, l'Inde, la Chine ancienne pratiquaient des sports similaires dont le but principal était de préparer les jeunes hommes au combat. Le mot lui-même vient du terme grec gymnos qui signifiait nu. En effet, jadis les règles de tenue vestimentaire étaient minimales, et c'est un euphémisme.

Dans les compétitions de gymnastique artistique (qui se déroulent aux engins), les hommes concourent au sol, au cheval d'arçons, aux anneaux, au saut de cheval, aux barres parallèles et à la barre fixe. Les femmes quant à elles travaillent au saut de cheval, aux barres asymétriques, à la poutre et au sol. La compétition comprend des concours multiples et des concours par équipes avec des notes attribuées pour chaque engin.

La gymnastique rythmique

C'est au milieu du XXe siècle que la Fédération Internationale de Gymnastique (FIG) s'intéressa pour la première fois à la gymnastique rythmique, alors appelée par ses adeptes " gymnastique moderne ". Pourtant, l'histoire de la gymnastique rythmique remonte au moins jusqu'au XIXe siècle.

La gymnastique rythmique (toujours avec engin) est réservée aux gymnastes féminines. Celles-ci travaillent en musique sur un praticable de 13 m2 à la corde, au cerceau, au ballon, aux massues ou au ruban. Lors des concours individuels, elles effectuent des exercices différents avec quatre ou cinq engins. Pour les concours par équipes - une équipe comprenant cinq gymnastes -, elles travaillent ensemble en utilisant une fois les massues et une autre fois avec deux gymnastes au cerceau et trois au ruban.

Le Trampoline

qu'il soit pratiqué sous forme de loisir ou en tant que sport, le trampoline consiste à rebondir le plus haut possible sur une toile tendue, fixée à un cadre par des ressorts, afin d'exécuter des figures en l'air. Depuis le 1er janvier 1999, le trampoline est une discipline officielle des Jeux Olympiques. Il a fait ses débuts olympiques lors des Jeux de 2000 à Sydney avec des compétitions masculines et féminines. En Australie, la compétition réunissait 24 athlètes (12 femmes et 12 hommes). Le CIO a ensuite décidé de porter le plateau à 32 athlètes (16 femmes et 16 hommes).

Alors que la FIG organise d'autres épreuves, comme le trampoline synchronisé, seules les épreuves individuelles sont disputées aux J.O. Lors de la compétition, les concurrent(es) réalisent en qualification un exercice 1 (10 éléments enchainés notés sur l'exécution et dont 2 comptent en difficulté) et un exercice 2 (10 éléments enchainés notés sur l'exécution et sur la difficulté). A l'issue de ce classement, les 8 meilleurs trampolinistes vont en finale où ils enchaînent un exercice libre. Lors de cette finale, le score ne tient pas compte des épreuves qualificatives et est remis à zéro. C'est le ou la gymnaste qui obtient le meilleur score qui devient champion ou championne.

Haut de page 

Epreuves au programme des Jeux

Gymnastique artistique
• anneaux Hommes
• barre fixe Hommes
• barres parallèles Hommes
• cheval d'arçons Hommes
• compétition par équipes Hommes
• concours multiple individuel Hommes
• exercices au sol Hommes
• saut de cheval Hommes
• barres asymétriques Femmes
• compétition par équipes Femmes
• concours multiple individuel Femmes
• exercices au sol Femmes
• poutre Femmes
• saut de cheval Femmes

Gymnastique rythmique
• Concours multiple individuel femmes
• Concours des ensembles femmes

Trampoline
• Concours individuel femmes
• Concours individuel hommes


Haut de page 

Médaillés d’or français aux Jeux

Gymnastique artistique

Gymnastique rythmique

Trampoline

Haut de page 

Les médailles aux JO

Gymnastique artistique

Gymnastique rythmique

Trampoline

Haut de page 



Retrouvez les sites officiels des Jeux à venir...




Jeux Olympiques de la XXXIe Olympiade
Rio de Janeiro (Brésil)
5-21 août 2016