Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Boxe

 

Histoire de la discipline

Aussi loin que les Jeux Olympiques ont existé, le combat aux poings en a fait partie. Dans sa version antique à partir du VIIe siècle avant notre ère, le « pugilat » voyait les grecs combattre avec les mains et les avant-bras protégés par des lanières de cuir. Théagène de Thassos et Cleitomachus entrèrent ainsi dans la légende. Le combat cessait lorsqu’un concurrent tombait ou abandonnait. Dans la Rome impériale, les gladiateurs combattaient avec des gants munis de pointes ou lestés de plomb. Les combats se terminaient souvent par la mort du vaincu.

Avec la chute de Rome, l’histoire du «pugilat » s’interrompt jusqu’à la fin du XVIIe siècle où il réapparait en Angleterre à travers des combats à main nues. La boxe moderne nait au milieu du XIXe siècle, quand le marquis de Queensberry instaure un ensemble de règles qui obligent le port des gants, définissent ses catégories de poids, limitent les rounds à trois minutes, interdisent le corps à corps, l'étouffement, les coups sur un adversaire à terre ou impuissant, et le combat au finish. Les combats deviennent alors plus rapides et moins brutaux.

Les règles du marquis de Queensberry, rédigées en 1867, mettent l'accent sur l'agilité plutôt que sur la force.Les rencontres sont divisées en rounds de trois minutes, espacées d'un temps de repos d'une minute. Un participant perd le match s'il reste au sol plus de dix secondes, allongé ou en appui sur un genou. Ces règles stipulent également que les matches doivent avoir lieu dans un ring de 7,30 m de côté. Naissance du « noble art », C’est la « boxe anglaise » (par opposition, par exemple, à la boxe française et à la boxe « thai » où l’on se sert aussi des pieds) qui est devenue olympique.

Tandis qu’à partir du début du XXe siècle, la boxe professionnelle s’est développée, et que les fédérations reconnaissant les champions du monde se sont multipliées, la boxe olympique a toujours été réservée aux amateurs. Elle ne faisait pas partie du programme des premiers Jeux de l’ère moderne, à Athènes en 1896. Elle y entra pour les Jeux de St-Louis en 1904, en disparut à nouveau (boxe interdite en Suède et donc pas présente à Stockholm en 1912) et s’y installa définitivement à partir des Jeux d’Anvers en 1920. Exclusivement réservée aux hommes, même si la boxe féminine s’est développée parallèlement.

Haut de page 

Epreuves

Les règles et règlements olympiques ont été modifiés à partir des Jeux de Los Angeles en 1984 avec l'introduction du port obligatoire de casques de protection. En 1992, un système de pointage électronique a également été mis en place pour renforcer l'objectivité de l'arbitrage. Aujourd'hui, seuls sont pris en compte les coups comptabilisés en l'espace d'une seconde par trois des cinq arbitres au moins. Les combats dans les différentes catégories se disputent en trois rounds.

Haut de page 

Epreuves aux programme des Jeux

Onze titre olympiques seront décernés à Pékin.

Catégories au programme :

•Poids mi-mouche (48 kg) : Jusqu’à 48 kg inclus
•Poids mouche (51 kg) : Plus de 48 kg à 51 kg inclus
•Poids coq (54 kg) : Plus de 51 kg à 54 kg inclus
•Poids plume (57 kg) : Plus de 54 kg à 57 kg inclus
•Poids léger (60 kg) : Plus de 57 kg à 60 kg inclus
•Poids super-léger (64 kg) : Plus de 60 kg à 64 kg inclus
•Poids mi-moyen (69 kg) : Plus de 64 kg à 69 kg inclus
•Poids moyen (75 kg) : Plus de 69 kg à 75 kg inclus
•Poids mi-lourd (81 kg) : Plus de 75 kg à 81 kg inclus
•Poids lourd (91 kg) : Plus de 81 kg à 91 kg inclus
•Poids super-lourd (+91 kg) : Plus de 91 kg

Haut de page 

Médaillés d’or français aux Jeux


Haut de page 

Les médailles aux JO

Haut de page 



Retrouvez les sites officiels des Jeux à venir...




Jeux Olympiques de la XXXIe Olympiade
Rio de Janeiro (Brésil)
5-21 août 2016