Comité national olympique et sportif français

Comité national olympique et sportif français

Ancien site, retrouvez le nouveau : cnosf.franceolympique.com


 

Aviron

 

Histoire de la discipline

Sport popularisé au XIXe siècle à travers les confrontations entre les universités d’Oxford et de Cambridge (dès 1828) d’un côté de l’Atlantique, et celles d’Harvard et de Yale (à partir de 1852) de l’autre côté, l’aviron est devenu sport olympique dès les premiers Jeux de l’ère moderne. Mais l’histoire raconte qu’à Athènes en 1896, les compétitions n’avaient pu se disputer en raison d’une mer trop agitée.

En France, les nombreuses Sociétés nautiques éparpillées sur le territoire à la fin du XIXème siècle jouissaient à l’époque d’une mauvaise réputation. Coubertin n’hésitait pas à évoquer «les habitudes volontiers débraillées » de ces pratiquants parfaitement rendues dans Une partie de Campagne, chef d’œuvre littéraire de Maupassant (1880) puis cinématographique de Renoir (1936).
C’est en réaction à cette image qu’un petit nombre de rameurs de la Société d’Encouragement décidèrent de s’inspirer de l’amateurisme anglais pour faire de leur structure un exemple susceptible de rehausser l’image de leur sport. En 1887, Edmond Caillat prit ainsi la présidence d’une petite société financière anonyme et, avec ses camarades, parmi lesquels Charles Fenwick, acheta un petit terrain situé sur l’île des Loups sur lequel ils établirent des locaux simples, mais fonctionnels (vestiaires, garage, salle de réunion…) qui fit de l’Encou le symbole du renouveau de cette discipline.

En 1908, la Fédération Française des Sociétés d’Aviron, créée le 30 mars 1890, participa avec l’Union vélocipédique de France et les Fédérations françaises de boxe, d’aviron et d’escrime à la création du Comité National des Sports (CNS)

L’évolution de ce sport a vu les épreuves féminines entrer au programme lors des Jeux de Montréal en 1976, puis l’introduction des épreuves « poids légers » à Atlanta en 1996.


A la place des compétitions de deux sans barreur, de quatre avec barreur, et de deux sans barreuse, ont été introduites celles de deux de couple poids léger, quatre de pointe sans barreur poids léger et deux de couple femmes poids légers: les dames ne doivent pas peser plus de 59kg, la moyenne des équipages ne dépassant pas les 57kg. Chez les messieurs, le poids maximum est de 72,5kg, avec une moyenne guère supérieure à 70kg.

Haut de page 

Epreuves


L'aviron est une épreuve d'endurance qui finit à une vitesse dépassant les 10 mètres par seconde. Les équipages parcourent les 1000 mètres du milieu à un rythme d'environ 40 coups d'aviron à la minute mais, sur les 500 premiers et les 500 derniers mètres, ils donnent jusqu'à 47 coups par minute.

Les compétitions d’aviron, courses en ligne et en bassin sur une distance de 2.000m, se divisent en « pointe » et en « couple ». En pointe, le rameur tient un seul aviron des deux mains. En couple, il en tient deux. Les bateaux comportent un, deux, quatre ou huit rameurs. A huit rameurs, un barreur est chargé de diriger le bateau et l'équipage mais, sur les autres bateaux « barrés », c'est un rameur qui dirige l'embarcation grâce à une petite barre au pied.

Les compétitions olympiques voient tous les bateaux s'opposer au cours d'éliminatoires. Les premiers passent directement en demi-finales ou en finale à six bateaux. Les autres disposent d'une seconde chance, des régates de « repêchages » permettant aux premiers équipages de se qualifier. Le système de progression, et toute demi-finale, dépend du nombre de bateaux participant à chaque épreuve.

Haut de page 

Epreuves au programme des Jeux


Au Jeux de Pékin, 14 titres olympiques seront décernés dans le bassin d’aviron au terme de 8 épreuves hommes et de 6 épreuves dames :

• deux en couple (2x) Hommes
• deux en couple poids légers (2x) Hommes
• deux en pointe sans barreur (2-) Hommes
• huit en pointe avec barreur (8+) Hommes
• quatre en couple sans barreur Hommes
• quatre en pointe sans barreur Hommes
• quatre en pointe sans barreur poids légers (4-) Hommes


• un rameur - skiff (1x) Hommes
• deux en couple (2x) Femmes
• deux en couple poids légers (2x) Femmes
• deux en pointe sans barreur (2 Femmes
• huit en pointe avec barreur (8+) Femmes
• quatre en couple sans barreur Femmes
• un rameur - skiff (1x) Femmes

Haut de page 

Médaillés d’or Français aux Jeux

Haut de page 

Les médailles aux JO

Haut de page 



Retrouvez les sites officiels des Jeux à venir...




Jeux Olympiques de la XXXIe Olympiade
Rio de Janeiro (Brésil)
5-21 août 2016